Le Ministère de la Santé de El Salvador a informé le 04 février dernier que 13 femmes infectées par le virus Zika avaient mis au monde des bébés parfaitement sains et sans aucune trace de microcéphalie.

Ce virus africain s’est répandu d’abord au Brésil, puis sur toute l’Amérique Latine l’année dernière. Les associations pro avortement ont rapidement affirmé qu’il y avait une relation très étroite entre le virus et la malformation des enfants à naître.

Cependant, les Centres pour le Control et la Prévention des Maladies des États-Unis (CDC) ont déclaré « que les recherches sur le rapport entre le virus et la maladie ne sont pas encore conséquentes. Par contre, ce qui est certain, c’est que si le virus a été éliminé du sang, il ne peut pas mettre en péril la vie d’un nouveau-né ».

Madame le Ministre de Santé d’El Salvador, Violeta Menjíva, a informé que depuis l’apparition du virus dans le pays, des infections ont été détectées chez 159 femmes enceintes. Pour l’instant, pas de cas de microcéphalie. Cette opération médiatique internationale « Zika » apparait de plus en plus claiement comme une grande campagne mensongère visant à justifier l’avortement.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Abonnement Revue Civitas!

Et si vous vous abonniez à la revue Civitas pour un an ? Et en plus économies sur les frais de port ! Pourquoi vous priver ?

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, déjà sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :