Nos États démocratiques se veulent le gestionnaire de la personne humaine, de la vie à la mort, de leur vie et de leur mort. La nature n’a plus ses droits et l’Etat a tous les droits. Notre société post-moderne respire l’orgueilleux par tous ses pores et les contradictions par toutes ses dispositions.

D’un côté, les gouvernements occidentaux, pressés par des juges et médecins altruistes, prônent l’euthanasie pour les vieillards, handicapés et malades las de la vie, et dont les EPAD, hôpitaux, sécurité sociale et familiers sont las, l’affaire Vincent Lambert en fut un exemple parlant, d’un autre ils confinent des millions de concitoyens en bonne santé pour sauver quelques probables futurs euthanasiés qui de leur “bonne mort” naturelle seront privés pour être soumis à la “douce mort” par injection interposée, et la mise à mort des enfants dans le ventre de leur mère reste un soucis primordial du gouvernement Macron en plein confinement humanitariste…

Pour Laurence Rossignol, l’ancien ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes sous la présidence de Hollande, la priorité en pleine crise du COVID19 est de continuer à pratiquer des avortements. Une priorité qu’a entendu Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé. Vendredi 20 mars, il a précisé, lors de son point presse, que malgré le confinement qui frappe la majorité des Français, point de confinement naturel pour les bébés à naître dont la mère ne veut pas : « les centres pour réalisation d’IVG restent ouverts pendant la crise » !

Tout est dit. Ces politiciens et technocrates au pouvoir ne sont qu’une bande d’hypocrites. De la vie, de la mort, de la nature, ils n’en ont cure…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. marco says:

    Poly-tiques hypocrites ,,c est un pleonasme ,,mais la je m insurge et rejoins Sacha Guitry qui disait “peut on dire de quelqu un qu il est hypocrite s il le porte sur son visage ?”

  2. sabinaki says:

    Ce sont des monstres, ces gens-là…
    Ils veulent en plus nous faire croire qu’ils déplorent la mort de personnes âgées dans les Epad à cause du coronavirus… Les hypocrites !!! ça les arrange bien !

  3. Sancenay says:

    Le “Parfait” Le Maire du haut de son portefeuille et de ses intérêts sans conflit nous l’a bien dit de sa doucereuse voix de tontine : “on ne reculera devant aucun sacrifice -ndlr humain- au nom de la religion du Progrès contre l’humanité.
    Quand le Professeur Testard qualifiait “ses ancêtres” de l’Udf de “cannibales” , il exprimait déjà avec modération une monstrueuse réalité.

  4. Sancenay says:

    Il est sûr qu’organiser aussi massivement des “suicides assistés ” selon la méthode Clayes-Léonetti avec réunion de “sommités d’éthique”, musique, parfum et ambiance cool coûterait infiniment plus cher. L’Etat “d’urgence sanitaire” ça eût payé, et ça paye : la bourse ne s’y trompe pas , ça remonte en flèche , la sécu est sauvée! On nous annonce” pire que la crise de 29″. Mais avant demain, les héros de l’Etat -stratège qui nous en auront “sauvés”- quelques milliers de personnes “non destinées à vivre en moins toutefois”- ( citation du “docteur” Léonetti) défileront devant l’arc de triomphe du général terroriste Turreau; Ce jour là rassurez-vous , brave gens, les black-blocks et racailles seront exceptionnellement confinés.
    Je suis tellement admiratif que je crois que je vais me convertir sans délai à la religion du Progrès contre l’humanité !

  5. Sancenay says:

    Je précise :”non destinées à vivre ” , mes guillemets étaient mal placés .Je faisais allusion par analogie à la célèbre locution de Léonetti concernant les embryons dits, dans la langue, du milieu mortifère “surnuméraires”.