Merkel Erdogan2Les rapports entre Rome et Ankara sont tendus ces derniers jours. Non pas à cause du coup d’État manqué, fictif ?, qui a eu lieu en Turquie les semaines passées, mais parce que le parquet de Bologne a osé inscrire Bilal Erdogan, le fils du président turc, sur la liste des suspects dans le cadre d’une enquête en cours.

En effet, Murat Hakam Huzan, opposant politique d’Erdogan, réfugié en France, a demandé qu’une enquête soit ouverte pour délit de blanchiment d’argent par rapport à d’éventuelles sommes de numéraires emportées en Italie par Bilial, étudiant en master depuis l’automne dernier à la Johns Hopkins University .

Crime de lèse-majesté pour Erdogan père qui y voit là un complot international pour le déstabiliser. Au cours d’une interview sur Rai News 24, il menace l’Italie :

“l’affaire de l’enquête de Bologne pourrait mette en difficulté nos relations avec l’Italie, qui devrait s’occuper plutôt de la mafia.”

Quant à Erdogan il devrait peut-être s’occuper de son fils !

Mais les menaces du président turc ne s’arrêtent pas là. Face à une Union européenne peut désireuse aujourd’hui de délivrer des visas pour les citoyens turcs, il gronde :

“Si l’Union Européenne ne concède pas la libéralisation des visas pour les citoyens turcs, Ankara ne respectera pas l’accord de mars sur les migrants.”

D’une façon comme d’une autre, l’Europe est cocufiée par son soi-disant allié turc : si l’UE concède la libéralisation des visas, elle s’expose aux risques d’une immigration légalisée mais toujours aussi incontrôlable et à un afflux de turcs identitaires. Si l’accord sur les visas saute, Erdogan ré-ouvrira les portes de la mer Égée, en soumettant à nouveau l’Europe aux vagues monstrueuses de l’invasion apocalyptique de l’automne dernier. Seulement aujourd’hui, les tensions en Europe se sont multipliées et l’insécurité s’est accrue à cause des attentats islamiques !

Pour cette situation migratoire inextricable, les européens peuvent dire merci à Angela Merkel, véritable ange maléfique de l’Europe, et à ses petits copains bruxellois et autres homologues de l’establishment politique !

Francesca de Villasmundo

http://www.secoloditalia.it/2016/08/erdogan-lindagine-in-italia-mio-figlio-oscura-i-rapporti-roma/

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :