Nos lecteurs se souviennent du cas du couple Phillips qui avait refusé de faire un gâteau pour un mariage homo. Ils avaient été traînés au tribunal pour refus de service. La Cour Suprême des Etats-Unis avait finalement jugé en faveur des pâtissiers, estimant qu’ils étaient libres de faire une réalisation artistique au profit de qui ils voulaient, car ce n’était pas un simple produit commercial comme le pain. Un autre cas est celui de Barinelle Stutzman, une fleuriste de Washington qui avait refusé de faire les bouquets de fleurs dans des circonstances identiques. La Cour Suprême de Washington dont elle relevait, l’avait condamnée pour discrimination. La Cour Suprême des Etats Unis, a donné l’ordre de réviser ce jugement. La défense de cette femme était intéressante. Elle a pu prouver qu’elle avait employé des homosexuels ; mais qu’en revanche elle ne voulait pas approuver ni coopérer à des manifestations collectives, allant contre sa conscience. Même tendance dans l’affaire NIFLA versus Becerra. Il s’agit de centres d’aide aux femmes enceintes en Californie. Ceux-ci refusaient d’être des intermédiaires aux avortements quand ils étaient sollicités lors des diagnostics de grossesse effectués chez des patientes. La Cour Suprême leur a donné raison aujourd’hui 26 juin.

Il est bon de savoir que l’opinion publique se passionne pour ces procès. Les résultats tendent à montrer que la Cour Suprême très orientée à gauche du temps d’Obama s’est recentrée. Par exemple elle a validé le décret anti-immigration de Trump ce même jour 26 juin. Il interdit le territoire américain, de façon permanente, aux ressortissants de six pays majoritairement musulmans, les ressortissants du Yémen, Syrie, Libye, Iran, Somalie et Corée du Nord. Pour ce dernier pays, c’est pour faire bonne mesure, car celui-ci est le plus fermé au monde et on ne peut pas en sortir. Pour Trump, c’est une victoire considérable dans la mesure où elle restait improbable et que les médias politiquement corrects s’étaient déchaînés contre lui

Ce changement d’orientation de la Cour Suprême est à n’en pas douter le plus grand évènement politique en Amérique depuis l’ère Bush.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :