Créée en 1915, la Croix de guerre est une décoration novatrice qui a durablement impacté le paysage des récompenses françaises et étrangères, jusqu’à aujourd’hui. L’exposition « Honneur aux braves ! ». La Croix de guerre en présente l’histoire et la postérité.

Dès les premiers combats de l’été 1914, une carence est vite apparue dans le système de récompenses français pour distinguer les combattants méritants. Ce n’est pourtant qu’en avril 1915, après de vifs débats, que fut créée la Croix de guerre, qui deviendra le symbole même du Poilu victorieux. Attribuable à tous, elle permet de matérialiser les citations de différents niveaux témoignant de la bravoure militaire.

Plus de 1,2 millions de citations furent attribuées au titre de la Première Guerre mondiale, engendrant l’attribution de la Croix de guerre à des militaires de tous grades mais aussi des civils, hommes et femmes, des personnes morales (villes et unités militaires) et même des animaux ! Très présente dans le paysage mémoriel de la Grande Guerre, cette récompense, simple mais répondant parfaitement aux besoins nés de la guerre, a engendré la création d’autres Croix de guerre, tant à l’étranger qu’en France, à l’occasion de conflits postérieurs. Ainsi, plus d’un siècle après sa création, la Croix de guerre reste non seulement une décoration particulière dans le paysage des récompenses honorifiques, mais aussi un concept et un symbole.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Mots clefs

Les commentaires sont fermés

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :