barjot-tcheng-bongibault-MPI

« L’avenir pour tous » est le nom pompeusement donné au trio déconfit formé par Frigide Barjot, Laurence Tcheng et Xavier Bongibault. Ces trois drôles de personnages sont perpétuellement en quête de cures de luminothérapie. Depuis qu’ils ont perdu l’attention des médias en même temps que la direction de la « LMPT », ils ne savent pas quoi inventer pour tenter d’attirer vers eux le moindre flash d’un photographe de presse. Ils n’ont vécu que pour l’illusion de la célébrité et s’en sont retournés, contre leur gré, à un anonymat qui leur provoque déprime et amertume. Dès lors, chaque semaine ils rédigent un communiqué auquel plus aucun média n’accorde d’importance.

Dans un moment de bonté, accordons-leur donc un article. Au moins pour relever une énième trace de la supercherie mise en place. Leur saillie adressée avant la Marche pour la Vie de dimanche dernier avait pour sous-titre « Le principe de laïcité menacé par une surenchère de manifestations récupérées par les ultras « pro-vie » ».

La Barjot nous aura tout fait. Vraiment tout et son contraire. La girouette en rotation permanente. Lorsque la bande à Rucquier s’était lassée d’elle, Barjot avait trouvé le filon : une crise de foi. Elle se découvrait une mission mystique et se présentait comme rien moins que l’attachée de presse de Jésus. C’était à la fois ridicule et blasphématoire. La même Barjot était plus à sa place dans les arrière-salles de boîtes de nuit à chanter des chansons salaces. Mais des catholiques furent nombreux à tomber dans le panneau, épiscopat en tête. Il fallait voir ces têtes mitrées lui donner du « Ma chère Frigide » sans sembler se rendre compte du caractère scandaleux du propos.

La Barjot osait tout. C’est même à cela qu’on la reconnaissait, aurait dit Audiard. Elle prit la tête d’un mouvement « Touche pas à mon Pape » qu’elle affichait en slogan poitrinaire, telle une ex-playmate retraitée et reconvertie. Pauvre Benoît XVI, si vous aviez vu votre groupie…

La Barjot se montrait aussi à la Marche pour la Vie, rêvant d’être sur le podium. Ce qui ne l’empêchait pas de se dandiner également à la gay pride. Du moment que ça danse, n’est-ce pas…

Le Cardinal Vingt-Trois (que les parodistes surnomment Mgr Trente-Trois) la choisit donc comme cheftaine générale des mouvements paroissiaux. Il lui fallait une bête de cirque capable de bénéficier de toutes les connivences politico-médiatiques pour contrecarrer les campagnes menées par ceux que le Cardinal méprise en les traitant d’intégristes.

La suite est connue. De la direction de la Manif pour Tous à la dégringolade du trio pour tous…

Dès lors, ce communiqué de Barjot et ses comparses, devenus garants de la laïcité, prend toute sa saveur. Les trois drôles regrettent « les massives manifestations laïques, modérées et apartisanes de 2013 », les seules qui avaient le soutien officiel des évêques de France ! Et le communiqué ne manque pas de vomir sur les « pro-vie », ces « ultras » qui ont pour tort, aux yeux du trio vintage , de réclamer « l’abolition de l’avortement ». Tout le reste du communiqué n’est qu’une succession de pitreries rédigées sur un ton solennel.

Il faudra bien un jour que quelqu’un se penche plus longuement sur le fiasco des mobilisations contre la loi Taubira malgré les foules gigantesques qui y ont participé. Il faudra établir les responsabilités et désigner les fautifs. Notamment ceux qui ont été chercher ces trois lamentables personnages pour les propulser à la tête des Français de bonne volonté, garantissant de la sorte un échec cuisant aux efforts et aux sacrifices financiers de tant de familles qui leur faisaient confiance.

En attendant, éteignons la lumière et laissons moisir dans l’obscurité Frigide Barjot, Laurence Tcheng et Xavier Bongibault.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :