Pierre-Antoine Plaquevent, analyste politique, est le directeur et co-fondateur du site strategika.fr qui fournit des dossiers fouillés sur la géopolitique mondialiste. Son précédent livre, Soros et la société ouverte, métapolitique du globalisme s’est imposé comme un ouvrage de référence traduit en plusieurs langues.

Son nouveau livre Globalisme et dépopulation : biopolitique, vaccination, transhumanisme offre une mine d’informations référencées pour bien faire comprendre au lecteur la nature réelle du plan mis en application sous nos yeux. La démonstration est imparable. Depuis plusieurs décennies, des milliardaires abusivement présentés comme philanthropes (David Rockefeller, Warren Buffet, George Soros, Ted Turner, Bill Gates, Jeff Bezols,…) et des officines internationales (ONU, UNESCO, Forum économique mondial,…) échafaudent des plans destinés à réduire drastiquement la population mondiale. Ces « élites » globalistes estiment que la population mondiale devrait être limitée au maximum à deux milliards d’individus. Cela signifie qu’ils veulent éliminer environ six milliards d’individus !  Pour atteindre leur objectif, ils ont longtemps misé sur l’eugénisme. Ils ont favorisé l’avortement, l’euthanasie, la stérilisation involontaire  ou forcée. Ils ont ensuite développé la promotion du transhumanisme, terme initié par Julian Huxley (frère d’Aldous Huxley), bioiogiste eugéniste et premier directeur général de l’UNESCO. Ensuite, sous l’impulsion de Bill Gates, ces « élites » globalistes ont considéré que la réduction de la population passerait par « de nouveaux vaccins ». Enfin, la dernière mode consiste à mener des campagnes intensives de propagande pour faire admettre à la population que réduire la population mondiale serait la clé pour « sauver la planète ».

L’ouvrage de Pierre-Antoine Plaquevent souligne également comment les globalistes ont manœuvré pour réclamer l’implication de la religion dans l’écologie et sont à l’origine des rencontres interreligieuses d’Assise. L’idée d’employer la parole d’autorité de leaders spirituels comme un vecteur des positions écologistes et malthusiennes de l’agenda globaliste est une méthodologie éprouvée, notamment lors de rencontres du Forum économique mondial de Davos.

Ce livre met en évidence comment le Covid fut un prétexte idéal pour permettre aux globalistes d’imposer une politique sanitaire devant servir à leur plan de dépopulation.

A lire de toute urgence !

Globalisme et dépopulation : biopolitique, vaccination, transhumanisme, Pierre-Antoine Plaquevent, éditions Strategika, 298 pages, 25 euros

A commander en ligne ici

Pierre-Antoine Plaquevent interviendra et dédicacera à la Fête du Pays Réel le samedi 19 novembre 2022 à Rungis.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Abonnement Revue Civitas!

Et si vous vous abonniez à la revue Civitas pour un an ? Et en plus économies sur les frais de port ! Pourquoi vous priver ?

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, déjà sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :