Le professeur Raoult a gagné : son analyse sur l’étude parue dans la prestigieuse revue scientifique The Lancet, qu’il a jugée « foireuse », était la bonne.

Pourtant, dès la sortie de cette étude, sans la moindre prudence, le ministre de la Santé Olivier Veran interdisait l’utilisation de cette molécule contre le nouveau coronavirus et suspendait les essais cliniques destinés à tester son efficacité. L’OMS faisait de même.

Aujourd’hui, revirement de situation : face aux nombreuses critiques de scientifiques renommés mettant en cause la méthodologie de l’étude, y compris de la part de scientifiques sceptiques sur l’intérêt de l’hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19, The Lancet a annoncé, jeudi 4 juin, le retrait de l’étude publiée le 22 mai dans ses colonnes, qui suggérait que l’hydroxychloroquine, associée ou non à un antibiotique comme l’azithromycine, augmentait la mortalité et les arythmies cardiaques chez les patients hospitalisés pour Covid-19. Et trois des quatre auteurs de l’étude controversée ont retiré leur signature à cet article en raison de doutes sur les données utilisées.

Quand le bateau coule, les rats quittent le navire : les auteurs de l’étude découvrent, mais un peu tard, que Surgisphere, l’entreprise ayant fourni ces données, n’avait pas fourni l’ensemble des données permettant un examen indépendant et que donc ils « ne peuvent plus se porter garants de la véracité des sources primaires de données ». « Je suis vraiment désolé » a notamment déclaré  le docteur Mandeep R. Mehradu, coordinateur de l’étude en question.

Le seul auteur ne se dissociant pas de l’étude est Sapan Desai, le chirurgien et fondateur de cette société Surgisphere qui était supposé avoir collecté les données médicales de 96 000 patients « dans 671 hôpitaux sur six continents ».

La France et l’OMS se retrouvent encore une fois du mauvais côté du manche. Pour se dédouaner, Olivier Véran a demandé au Lancet d’accéder aux données, a indiqué mercredi la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, et l’OMS reprend les essais cliniques.

Le tout est un beau camouflet pour tous les détracteurs du traitement du Covid-19 par l’hydroxychloroquine.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

35 commentaires

  1. Tchetnik says:

    “Étude” qui fut bien évidemment, dans une mise en scène si caractéristique des mass-media, présentée comme “définitive”.

    Rien que les chiffres pléthoriques associés à des dates improbables mettaient déjà la puce à l’oreille. Un mediamensonge de plus dans la lignée des amd en Iraq, du faux massacre de Racak, du “plan fer à cheval”, du scandale de Panama, de la fausse agression antisémite du métro…

  2. Hyacinthe says:

    Cessez donc de nous enquiquiner avec votre faux suaire Sheldon .Vous n’ avez pas encore compris que les mensonges étaient diffusés par les médias officiels .

  3. apjbdm says:

    @ Professor Sophiste

    Ne soyez pas amer, c’est inutile.

    Cultivez-vous plutôt. Faute d’être un vrai professeur.

  4. Un vrai scientifique saurait reconnaître quand il se trompe. Manifestement, vous n’êtes pas éduqué pour.

    Il serait temps de cesser la mythomanie, Sheldon.

  5. toto says:

    @sheldon
    “et je suis un vrai professeur. ” A ça oui, un “vrai” professeur formaté par l’éducation nationale, spécialiste de la propagande anti-cléricale, promoteur des bobards les plus éculés, incapable de distinguer entre hypothèse non prouvée et réalité, Des professeurs comme vous on en rencontre à la pelle, c’est cela le drame.

  6. basta says:

    POUMMMMM ! et ça leur pète au visage !!!!!
    La vérité sera connue ; les mensonges révélés !!!!

  7. @Toto

    Le brave Sheldon n’est pas plus “professeur” qu’Ariane Anderson n’est impératrice du Japon.

  8. Hyacinthe says:

    les profs de l’ éducation nationale font-ils autant de fautes d’ orthographe que Sheldon ?

  9. Naim says:

    La science est une notion issue de la civilisation chrétienne. Elle est semble-t-il le fruit d’une conjonction entre le logos helleno-romain et la conception chrétienne du monde. Depuis que les forces de l argent ont parasité la civilisation chrétienne et opéré un transfert de son savoir à d autres cultures non chrétienne, on a vu la décomposition de la science. Ces deux charlatans hindouistes ne sont que le signes de cette perversion du monde actuel, le monde de Satan.

  10. tinatine says:

    Il est vrai que la science existait avant le Christianisme : nous devrions nous demander comment les médecins , agriculteurs , bâtisseurs ont acquis leur science , par exemple les points d’ acupuncture ou la phytothérapie : deux hypothèses ,( la seconde étant invraisemblable voire loufoque ) : transmission par Adam ou tâtonnements ? Certainement pas grâce aux analyses médicales ou radiographies ! Ensuite , ces connaissances ont été plus ou moins transmises notamment les thérapies traditionnelles que l’on redécouvre en Asie alors qu’elles existaient en Europe : les bains , les massages , la respiration , les plantes …
    Le christianisme a énormément contribué au progrès scientifique puisque ” Dieu a tout fait avec nombre , poids et mesure ” ; il y a forcément des lois à découvrir ; en outre , les chrétiens ont cherché à soulager la peine des hommes : nous devons le développement des moulins à eau en occident aux moines qui ne l’ ont pas inventé mais l’ ont perfectionné et répandu . Dans d’ autres contrées non chrétiennes , on recourrait aux esclaves . Voir La Folie des Grandeurs ((réalisée par Gérard Oury de confession juive ): il faut une douzaine de prisonniers enchaînés à la noria pour arroser une petite plante .

  11. Bertille says:

    @ Arthur Gohin ou Cooper .Je vous ai déjà demandé s’il vous arrivait d’ écrire autre chose que des stupidités et des vacheries gratuites .Vous ne progressez pas .Vous devriez vous instruire et soigner votre narcissisme pervers .

  12. Tinatine says:

    Donnez des arguments S.V.P. Arthur Sheldon ; ne pas confondre les progrès de la science dues à l’ accumulation des connaissances au moment où la société commence à oublier le christianisme et un progrès hypothétique qui serait dû à l’ apostasie générale . on n’ observe pas de rapports de cause à effet entre la lente apostasie du siècle passé et les progrès de la science . Le professeur Lejeune était chrétien ;c’ est cela qui l’ a conduit à s’intéresser aux enfants trisomiques et à découvrir l’ origine de leur handicap .
    Les évangélistes et catholiques non modernistes font progresser la science aux U.S..A.

  13. Teilhard de Chardin était avant tout un hérétique et un apostat.
    Il fut condamné par Rome dans les années 50 avant le concile de Satan, du temps ou Rome était encore catholique.

  14. apjbdm says:

    @ Protagoras Sheldon

    Révisez vos classiques.

    Galilée n’était pas apostat ou hérétique, il ne pouvait pas prouver ce qu’il avançait, c’est tout, donc on lui a demander de la boucler.

    Darwin était protestant, voire anglican, puisque anglais ! La Papauté ne le concernait pas.

    Autre chose ?

    Pour votre gouverne, la Science moderne est le fait des religieux du Moyen-Âge, c’est eux qui en ont jeté les fondements, des hommes tels que Saint Thomas d’Aquin disait que l’étude de la Nature était le commencement de toute pensée rationnelle !

    Alfred le Grand, vous connaissez ?
    Pierre de Maricourt ?
    Francis Bacon ?
    Bède le Vénérable ?
    Okham ?
    Fibonacci ?
    Sans oublier les grecs de Byzance dont les contributions sont tombées aux oubliettes, mais à qui on doit la naissance de l’horlogerie, des appareils de calculs, comme la Machine d’Anticythère…

  15. apjbdm says:

    Ah oui !

    J’oubliais le Pape Sylvestre II, mathématicien, promoteur des chiffres arabes !

    Chiffres indiens, en réalité…

  16. apjbdm says:

    Lol !

    Vous confondez progrès techniques, connaissances et démarche scientifique.

    Relise mon post Monsieur le Professeur, je parlais de la Science moderne, qui elle est née quelque par au Moyen-Âge, et dont René Descartes a finalement établi la méthodologie, au XVIIe.

    Faire du feu avec un silex c’était de la science ?
    Bah non !
    Y’avait-il un progrès scientifique continu durant l’Antiquité ?
    Oh que non !
    Pourquoi ? Parce que la science n’existait pas !

    Répéter des pratiques ancestrales, des savoirs-faire empiriques, n’est pas de la science !
    Désolé.

  17. apjbdm says:

    “La science moderne ne doit pas grand chose à Sain Thomas d’Aquin.”

    Ok,

    Alors qui ?

    On vous écoute.

  18. Tchetnik says:

    Tu confonds toujours élaboration d’une démarche de recherche et de réflexion scientifique et progrès technique, mon Sheldon en sucre.

    Par ailleurs, tu pourrais ajouter Gregor Mendel à ta liste. Ou même Copernic.

  19. apjbdm says:

    Non mais quelle comble !!

    Einstein était très très croyant, (il existe des tas de citations à ce propos)

    Galillé aussi était croyant (on a tendance à l’oublier)

    Maxwel ne voyait absolument aucune contradiction entre science et Foi, considérant que l’un renforcerait l’autre !

    Faraday faisait parti d’une Secte !

    Feynman croyait en Dieu, désolé, mais de façon “non-conventionnel” (ce sont ses mots)

    Autre chose ?
    Suffit de demander.

    Les plus fameux scientifiques étaient tous croyants, vous qui n’êtes ni l’un ni l’autre, ça aurait dû vous interpeller.
    Non ?

  20. apjbdm says:

    @ Professeur sophiste

    Pour finir, Newton étudiait la Bible plus que les Sciences !
    (Ce sont ses mots, là encore, désolé, il était très très croyant lui aussi !)

  21. Tinatine says:

    Newton avait besoin de Dieu pour expliquer pourquoi les planètes tournaient toutes dans le même sens .Laplace a remplacé Dieu par une nébuleuse qui n’ explique rien .

  22. Tchetnik says:

    Mais si, justement, mon Sheldon, tu l’as prétendu.

    Et tu commences à constater que la science progressait très bien sans athéisme.

    Pense aussi à Alexis Carrel. Et à George Florovski.

  23. Ariane Anderson me semblait pouvoir faire valoir en sa faveur des arguments physiques autrement plus convaincants… mais à y regarder mieux… à peine…

  24. apjbdm says:

    @ Sell

    Si, Faraday faisait parti de la secte des sandemaniens.

    Einstein disait croire en Dieu comme Spinoza… Rien de moins, excusez du peu.

    Écoutons le maître :

    “N’importe qui de sérieusement impliqué dans la poursuite de la science devient convaincu qu’un esprit est manifeste dans les lois de l’Univers. Un esprit largement supérieur à celui d’un homme, et en face duquel nous, avec nos modestes pouvoirs, devons nous sentir humbles.”
    Einstein, 1936, “God Letter”

    Hum hum…

  25. « C’est moi que je suis le nouveau prof de froncis qu’on vous a causé de. » Moyennant quoi, les CV d’indigènes, dont je prenais connaissance, au siècle dernier déjà, m’inclinaient à gagner du temps de formation en engageant directement des diplômés allogènes dont les certificats n’étaient point encore tout à fait secs… mais qui savaient au moins changer une ampoule.

  26. apjbdm says:

    @ Mythomane-Protagoras-Sheldon-Sophiste

    Sauf que Pierre-Simon de Laplace n’a jamais eu cette phrase…

    Et je vous mets bien profond le lien pour vous éclairer sur la chose :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Simon_de_Laplace#L'existence_de_Dieu

    Cordialement

  27. apjbdm says:

    Sans oublier l’incomparable Dimitri Mendeleïev (le tableau périodique), qui, s’adressant à sa mère, lui affirmait : “Je cherche la vérité divine et scientifique.”

  28. Tchetnik says:

    Oh, si, quand même.

    Elle est au moins compétente et bien à sa place dans son domaine.

  29. Tchetnik says:

    Les mythomanes ne sont en effet jamais responsables de rien, mon Sheldon en fourrure. Même pas d’eux-mêmes.

    Médite sur Hildegarde de Bingen et Paul Florovski, mon fils.

  30. Tchetnik says:

    Paul Florenski disais je.

  31. apjbdm says:

    Et vous, vous ne devriez pas trop la ramener quand même…

  32. Tchetnik says:

    Ben ça montre que de grands théologiens furent aussi de grands scientifiques ou philosophes, ma gazelle. Décidément, tu passes ton temps à te tirer des balles dans le pied. Je t’ai déjà dit autrefois que gougeuliser à la va vite quelques noms ou références sans les connaître était une démarche vaine. Je t’ai aussi déjà dit que la haine était un mauvais carburant, petit Sheldon.

  33. Tchetnik says:

    @Sheldon Cooper alias Arthuer Gohin alias MCF etc
    Tu n’assumes pas plus tes propos que ton inculture ou ta haine, coco.

    Allez, continue à venir ici, tu as droit à une vraie culture.

  34. apjbdm says:

    @ Shell-down

    Venant de qq’un qui se berce d’idéologie, c’est fort ! Et qui est mythomane par dessus tout !

    Je vous rappelle que vous n’êtes ni père de 4 enfants, ni scientifique,

    Bonne rémission camarade.

  35. Le rien ne peut énerver, mon Sheldon en pâte d’amande. La mythomanie agit comme un genre de vide.
    Ce qu’on en dit, c’est pour ton bien…Tu as manifestement besoin d’aide.