Il est certain que jamais la nouvelle Église conciliaire issue de Vatican II n’est arrivée à un tel point d’inversement des valeurs, de décadence morale et de nihilisme que sous le pontificat bergoglien…

De tous côtés, de façon subversive ou visible, la vie est attaquée. La culture de mort a droit de cité dans les Palais Apostoliques. Dernièrement les attaques se sont faites plus rapprochées, plus ostensibles, et proviennent de membres éminents de l’Église officielle.

Tout d’abord ce furent en décembre dernier les déclarations scandaleuses du père Chiodi, membre tout juste nommé à l’Académie pontificale pour la vie, sur le droit pour des couples catholiques d’utiliser des contraceptifs artificiels, droit qu’il relie à Amoris Laetitia et à certaines déclarations du pape François :

« tout dépend de la manière dont on interprète ‘Humanae vitae’ », parce que « la question n’est pas celle d’un changement de doctrine mais d’un travail en profondeur qui fasse en sorte que la pastorale tienne compte des situations et de ce que les gens sont en mesure de faire. »

La conférence du père Chiodi a été reprise sans commentaires négatifs par le quotidien des évêques italiens, Avvenire, toujours à la pointe des nouvelles modes progressistes en matière sexuelle et matrimoniale :

 « Cette position [de Chiodi] s’insère avec autorité dans le débat en cours et il ne faudrait pas la comprendre comme un dépassement ou une critique de ‘Humanae vitae’, il s’agit d’un texte qui est et qui demeure le fruit d’un choix prophétique et courageux pour l’époque et au vu de la situation historique dans laquelle le Pape Montini l’a élaborée, non sans tourments et non sans avoir clarifié qu’il s’agissait d’un magistère qui n’était ni infaillible ni irréformable. Dans cette perspective, il faut comprendre la réflexion de ce théologien comme une proposition qui entend représenter le développement d’une tradition.  Et une tradition, pour être vivante et continuer à parler aux femmes et aux hommes de notre temps, de doit pas être sclérosée mais dynamisée, c’est-à-dire rendue cohérente avec une société qui est en pleine mutation.  Don Chiodi a le courage de définir le problème qui se pose depuis des décennies aux théologiens et aux experts en pastorale.  Les méthodes naturelles sont-elles vraiment la seule voie possible de planification des naissances ? »

Et Avvenire l’épicopal de conclure, à la suite du père Chiodi :

« S’il y a des situations dans lesquelles les méthodes naturelles sont impossibles ou impraticables, il faut trouver d’autres moyens, parce qu’une paternité responsable ne peut ignorer les possibilités offertes par la techniques ».

Le journaliste Sandro Magister, vaticaniste célèbre, a fait une très bonne analyse de ces fleurs du mal d’Amoris Laetitia sur son blog Settimo Cielo, partiellement traduite sur le site La Porte Latine.

Une autre attaque contre la vie vient cette fois-ci d’outre-Rhin : la Conférence épiscopale allemande avec à sa tête le cardinal Reinhard Marx, révèle Lifesitenews, a pris la décision de soutenir une organisation de conseils, la Donum Vitae, laquelle praxis est de donner, à côté de conseils soi-disant pro-vie, des attestations à des femmes enceintes leur permettant d’accéder à l’avortement légalement. Comble du comble, les évêques germains prétendent dans leur communiqué que Domun Vitae travaille cependant à la protection de la vie ! Et ils la reconnaissent désormais comme une association « catholique », ce qui n’était pas la cas jusqu’à maintenant par volonté des papes précédents François…

Sur le front Lgbt, autre facette de la culture de mort, l’assaut est tout aussi puissant et victorieux. La gaystapo a ses miliciens mitrés et crossés…

Avvenire, toujours lui, soutient un nouveau film italien de Luca Guadagnino, candidat à bien quatre Oscars, ‘Chiamami con il tuo nome’ (Appelle-moi avec ton nom) qui est un hymne à la gloire des relations homosexuelles entre un adolescent et un jeune chercheur. Avvenire est enthousiaste :

« Certaines scènes sont explicites mais sans jamais être vulgaires et la passion qui croit entre les deux jeunes s’insère dans une fresque etc. »

La commission des évêques italiens chargée d’évaluer le film pour la retransmission en paroisse est tout aussi dithyrambique :

« A la fin, dans tout les cas, la jeunesse, époque d’erreurs, d’illusions et de rêves, durant laquelle il est beau de prendre des risques et de rompre avec les conventions, est victorieuse ! »(sic) !

Seule indication pour le public des salles paroissiales :

« Le film est à utiliser avec quelques précautions dans une programmation ordinaire pour éviter des équivoques sur la proposition d’une histoire qui doit être affrontée avec une mentalité dépourvue de limites et de préjugés. » (re-sic) !

En somme, la Conférence épiscopale italienne propage sciemment la culture homosexualiste.

Aux États-Unis, la communauté catholique de Saint-Paul à New-York a un groupe paroissial qui a en charge la pastorale Lgbt : son objectif est de promouvoir la culture gay. Par tous les moyens. Même en usant du révisionnisme historique et biblique : dernièrement il a diffusé sur sa page Facebook officielle un article du monde arc-en-ciel qui définit Saint Sébastien

« la première icône gay de l’histoire et le saint patron de l’homosexualité. »

Ne parlons pas de la volonté de plus en plus affichée de nombreux ecclésiastiques, charmés par cette homohérésie blasphématoire, de changer le Catéchisme afin de le rendre compatible avec les mœurs Lgbt…

La culture de mort a réellement droit de vie dans la Rome conciliaire et bergoglienne… en rupture toujours plus manifeste avec la saine et sainte doctrine catholique !

Nullam partem !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 commentaires

  1. Marcelo says:

    Pourquoi vous offusquez-vous Madame Villasmundo des comportements et agissements de Bergoglio. Non seulement il ne peut être pape, il est en plus un hérétique et un apostat.
    La bulle de Paul IV et Romano Pontifice de St-Robert Bellarmin ca vous dit quelque chose senora Villasmundo?

    • Pourquoi vous offusquez-vous du fait qu’elle s’offusque? Quelle tactique proposez-vous pour mettre fin à ce crescendo de monstrosités ? Soyez concret ou fermez-la !

  2. « tout dépend de la manière dont on interprète ‘Humanae vitae’ », parce que « la question n’est pas celle d’un changement de doctrine mais d’un travail en profondeur qui fasse en sorte que la pastorale tienne compte des situations et de ce que les gens sont en mesure de faire. »
    Mais c’est de la pure novlangue !

  3. Boutté says:

    Saint Sébastien avec nous ? Mais où est donc passé cet “acte abominable” que Dieu punit par le feu de Sodome dont il ne reste rien ? D’ici que l’on voie en Saint-Jean “l’apôtre que Jésus aimait” le prototype de l’amour charnel entre hommes ! ! !

    • J’avais cette idée même bien avant le concile, mais je n‘en ai jamais parlé.

  4. Cadoudal says:

    st Pierre Damien –le livre de Gomorrhe—

    Chapitre 15 : Des clercs ou des moines, s’ils ont été des pourchasseurs de mâles.

    « Le clerc ou le moine prédateur d’adolescents ou d’enfants, qui a été surpris en train d’embrasser ou de commettre une action honteuse, sera fouetté publiquement, et perdra sa tonsure. (163) Après l’avoir rasé, on couvrira ignominieusement sa face de crachats; puis après avoir été enchaîné, il sera tourmenté pendant six mois par l’exiguïté carcérale. Et trois fois par semaines, le soir, il brisera le jeune avec du pain d’orge. Après cela, pendant six autres mois, sous la garde d’un spirituel âgé, en séjournant dans une demeure à part, il se livrera intensément au travail des mains et à la prière. Il sera condamné aux veilles et aux prières, et il devra toujours marcher accompagné de deux frères spirituels. Il ne devra pas s’approcher des jeunes pour leur dire une parole inconvenante, (0175A) ou pour s’adjoindre à un groupe. »

  5. Françoise says:

    L’encyclique Humanitae Vitae a été promulguée par Paul VI, un pape conciliaire : pourquoi lui accorder tant d’importance comme si elle était à prendre au pied de la lettre ?

    • Parce qu’il faut prendre toutes les encycliques au pied de la lettre, ce qui ne veut pas dire qu’on est obligé de croire tout ce qu’il y a dedans. Exemple le plus récent : ‹ Amoris lætitia ›.

  6. La CEI a toujours été une ennemie mortelle de la Marcia per la Vita italienne qui se tient tous les ans au mois de mai à Rome. Ces évêques sont les complices de la culture de mort. Il mettent grandement en péril leur salut éternel en ne faisant pas leur boulot d’enseignants de la vraie doctrine.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

15 % 29.840 € manquants

5160 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 29.840 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !