France Info s’est intéressé à la grogne des militaires français déployés en Centrafrique: matériel déficient, conditions de vie difficiles. Les témoignages se font via les mères et épouses de militaires, qui s’expriment sur Facebook. On apprend ainsi que des véhicules sans blindage circulent dans des zones sensibles. Pour se protéger, les militaires font avec les moyens du bord: gilets pare-balles ou sacs de sable. Mais ce n’est pas tout : les véhicules blindés tombent régulièrement en panne, les pièces de rechange n’arrivent pas ou tout simplement il n’y a plus d’argent. Des journalistes ont corroboré ces allégations et ont été témoins de ces pannes fréquentes. Quant aux conditions de vie, les douches sont insuffisantes ou bien encore les tentes sont sans climatisation, les vêtements ne tiennent pas. Aux questions des journalistes, l’état-major préfère botter en touche, parlant d’une amélioration par rapport à la rusticité des premiers moments de l’opération Sangaris. Quant aux familles, elles se demandent où passe l’argent de leurs impôts, estimant que leurs maris ou fils ont droit à un meilleur matériel et des conditions de vie décentes.

Cette constatation n’est pourtant pas nouvelle puisque Philippe Chapleau du blog Lignes de Défense d’Ouest-France en avait déjà parlé assez longuement dans deux billets, datant de fin mars et début avril. Mais cette fois-ci, c’est un média à diffusion généraliste qui fait remonter ce problème. On pourrait rajouter cette grogne à celle liée au logiciel Louvois. C’est encore une fois les épouses et mères de militaires qui sont montées au créneau, notamment par une page Facebook ou encore un blog. Tout le monde sait que les militaires sont astreints au devoir de réserve et c’est pour cela que la grogne remonte par les proches mais n’en reste pas moins significative.

L’État pourrait avoir à faire à un dossier médiatique si la déficience du matériel venait à causer la mort de militaires. Le spectre de l’embuscade d’Uzbin continue de hanter l’opinion publique alors que des poursuites judiciaires sont toujours en cours, venant de familles de soldats tués. Il serait bon de tirer des leçons du passé mais aussi d’avoir une meilleure considération pour l’armée.

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

54 % 18 490 € manquants

Il nous manque 18 490 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :