Matteo Salvini et la Ligue ont gagné une nouvelle bataille en Italie : leur projet de loi garantissant la légitime défense a été approuvé en définitive par le Sénat. « Finalement elle est vraiment légitime » exulte La Ligue.

Dorénavant la légitime défense sera toujours présumée, c’est-à-dire que sera reconnue, dans les cas dictés par la loi, la proportion entre offense et défense. Par 201 voix favorables, 38 contre et 6 abstentions, le Sénat a autorisé la réforme qui élargi les dispositions pour pouvoir utiliser « une arme légitimement détenue ou tout autre moyen idoine » pour la défense de « sa propre sécurité ou celle d’autrui » ou des « biens propres ou ceux d’autrui ».

Ainsi vont prendre fin les scandaleuses persécutions judiciaires qui faisaient des victimes les bourreaux : « Un très beau jour pour les Italiens. Le sacro-saint droit à la légitime défense est enfin entériné » exulte l’actuel ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini qui, pendant la campagne électorale, avait fait de cette mesure un des ses chevaux de bataille.

Avec cette nouvelle norme, qui oblige toujours à démontrer que la défense était bien légitime, c’est surtout le pouvoir discrétionnaire du juge qui est considérablement restreint. Cette loi efface une fois pour toutes les « injustes calvaires judiciaires » auxquels une certaine magistrature soumet les victimes de vols et cambriolages. « Nous ne distribuons pas des armes, nous ne légitimons pas le Far West mais nous sommes avec les bons citoyens » note Salvini. « Dorénavant les délinquants sauront qu’être cambrioleurs en Italie c’est plus difficile : c’est un métier plus dangereux qu’avant. »

Avec ce texte il n’est plus nécessaire pour que la légitime défense soit prise en compte que le voleur ait une arme à la main, la seule menace de l’utiliser est suffisante, et il n’est pas nécessaire que la menace soit expressément dirigée vers la personne. L’incrimination de qui s’est défendu « dans un état de perturbation grave dérivant de la situation de danger en acte » est pareillement exclue. « Cela fait au moins 15 ans que nous étions en train de travailler à cette bataille, non pas pour La Ligue mais pour les Italiens » a commenté le ministre de l’Intérieur.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :