Hollande MerkelA qui profite l’attentat contre Charlie Hebdo ? De toute évidence à François Hollande! Suite à ce tragique et abominable attentat s’en est suivie une incroyable pasquinade républicaine. Avec une promptitude incroyable les socialistes ont saisi la balle au bond! Et de comparer ce “petit” attentat ciblé qui n’a fait “que” 13 morts, avec l’attentat aveugle du World Trate Center de New York qui en a fait plus de 3000 .

La différence entre un attentat ciblé et un attentat aveugle ? Le terrorisme aveugle de New York a frappé au hasard, tandis que celui de Paris a choisi précisément ses cibles avec des accusations très précises.

C’en est suivi au cœur de Paris un extravagant rassemblement/défilé, théâtralement organisé, de tous les chefs d’Etat de l’Union Européenne, le dimanche 18 janvier 2015.

Comprenez bien: “Ils sont Charlie!” et pour cause! Jamais attentat n’a été plus bénéfique, alors que la victoire de l’extrême gauche est annoncée, conjointement, en Grèce, et les sondages font des bonds prodigieux en France au bénéfice d’un pouvoir qui a mis le pays à genoux. L’extrême gauche moribonde en France a repris ses couleurs et son arrogance. Mélanchon est un Charlie grec: “Nous gagnons!” disait-il hier à ITélé.

Cet attentat, sans doute du au hasard (?), – commis par des hommes affiliés au djihadisme dont les officiers supérieurs confirment qu’il s’agit bien d’une créature de l’Occident (*) -, il faut encore se poser la question pour y répondre, à qui profite-t-il ?

Au pouvoir socialiste moribond qui a pris la balle au bond avec une célérité qui, si l’affaire n’était pas préparée, relève d’un pur génie tactique!

Essai transformé!  L’Euro est mort!

“Rien ne sera plus jamais comme avant” ainsi que cela nous a été répété à l’envi, non, rien ne sera plus comme avant, parce que l’essai de cet attentat vient d’être brillamment transformé par le Président de la BCE. Hourrah! Serait-ce encore un très heureux hasard, ou bien  le fait, encore, du fameux génie tacticien ?

– Heureux hasard: la dévaluation de l’euro étant complètement indépendante des attentats de Paris? Ou bien

– génie tacticien:  le génie d’avoir profité des attentats bénéfiques au système pour enfoncer le clou ? Mystère!

En tout cas pour les socialistes de France comme de Grèce et d’ailleurs, les avoués et les cachés, cette succession d’heureux hasard s’apparente à un véritable triomphe.

Ceux qui ne sont pas au fait des affaires monétaires, financières et économiques n’ont pas compris grand chose à l’enthousiasme des marchés boursiers après la dévaluation annoncé par Mario Draghi, alors pour comprendre le génie (socialiste) de l’affaire, il faut lire l’explication d’un spécialiste:

(…)c’est un premier pas très important qui a été fait aujourd’hui par Mario Draghi : il vient ni plus ni moins d’annoncer qu’il y aura de moins en moins d’euros dans les prochains mois, même s’il semble qu’il va y en avoir beaucoup plus et je vais me faire un plaisir de vous expliquer ce qui peut sembler, à première vue, un grand paradoxe.

Tout le truc tient dans cette simple petite phras e passée inaperçue ou sur laquelle on jette pudiquement un voile… « Les opérateurs de marché ont immédiatement réagi positivement à l’annonce, le CAC40 s’appréciant de 1 % en quelques minutes, avant une prise rapide de bénéfices lorsque Mario Draghi a précisé que les banques centrales nationales porteront 80 % des risques liés aux rachats, tandis que la BCE n’en portera que 20 %… »

Il faut bien lire et relire cette petite phrase et bien la comprendre pour ce qu’elle signifie, à savoir que chaque banque nationale va racheter ses propres obligations d’État et que la BCE en elle-même ne portera que 20 % du risque, c’est-à-dire au mieux 200 milliards sur les plus de 1 000 qui devraient être injectés !!

En clair, chaque banque centrale nationale vient d’obtenir le droit de battre monnaie pour des montants différents et à sa convenance ou presque. Alors je vous pose la question à 1 000 milliards d’euros:

Impossible, tout simplement, l’euro est mort et c’est un pas enfin vers la reconnaissance de cet état de fait. On gagne encore un peu de temps avant d’avouer officiellement que l’euro est mort mais il est bien mort. La France va monétiser en cœur et j’entends déjà nos amis socialistes nous expliquer comment nous allons pouvoir dépenser la cagnotte (surtout pour se faire réélire en 2017), les Italiens qui n’ont jamais su faire autrement que d’imprimer des billets vont faire pareil, les Espagnols itou… De l’autre côté, la rigueur allemande va s’exprimer pleinement et la Buba, la Banque centrale allemande, n’émettra aucun billet tout neuf pour Berlin qui se paye le luxe d’un budget en excédent… Et vous pensez que la Banque de France va imprimer des billets pendant deux ans en gardant tout cela dans son bilan sans qu’il ne se passe rien ? Non, il n’y a pas à dire, c’est le processus de désintégration qui vient de commencer et c’est sans doute cela qui explique la décision de la Suisse de ne plus défendre sa monnaie. (Source)

C’est l’application, ni plus ni  moins, d’une partie du programme du Front national! La France est sortie de l’euro sans, il est vrai, avoir rétabli le Franc, mais ce sera l’eurofranc, sans que la France, toutefois, sorte de l’Union Européenne! Entre Hollande ou Sarkozy, on ne sait plus qui l’emportera en 2017, mais le FN va devoir être un tacticien génial à son tour s’il veut récupérer sa côte de popularité. Et il faut avouer qu’il n’a pas les moyens prodigieux de l’Etat à son service!

Peut-être que cet attentat Charlie, dont les suites immédiates ont été si bien mises en scène, si bien suivies de la mise-à-mort de l’euro, remettra-t-il également en cause la zone Schengen ? On peut en rêver. Ce qui est certain c’est que la politique mondialiste de mort n’est pas prés d’être remise en cause! La voilà au zénit!

(*) A cet effet voir les avis des généraux Lalanne-Berdoutiq  et Desportes

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :