Sous couvert de combattre la « pandémie » du coronavirus et dans le but d’atteindre à travers ce combat universel l’unité du genre humain, vieille utopie maçonnique, le Vatican bergoglien favorise la prière inter-religieuse, qui ne porte pas la marque du Christ, mais celle diable. Le pape François invite ainsi tous les fidèles à s’associer à la « journée de prière, de jeûne et d’invocation à Dieu pour l’humanité touchée par la pandémie » demain 14 mai et promue par le Haut Comité pour la Fraternité humaine.  Dans une vidéo publiée sur le site officiel du Saint-Siège, Vatican News, ce Haut Comité, présidé par le Cardinal Miguel Angel Ayuso Guixot, « invite les frères qui croient en Dieu le Créateur à consacrer la journée du 14 mai à un moment de recueillement, afin que le Très-Haut puisse se tourner vers le monde qui est confronté au grave danger du Covid-19 et afin qu’il puisse préserver l’humanité, l’aider à surmonter la pandémie, à rétablir sa sécurité, sa stabilité, sa santé et sa prospérité, et à rendre notre monde, une fois cette pandémie éliminée, plus humain et plus fraternel. » 

 

Dans « la vie d’avant » c’étaient les vraies guerres et les conflits réels qui étaient la raison des rencontres inter-religieuses promues par l’Eglise conciliaire sous les pontificats de Jean-Paul II et Benoit XVI, dans l’espoir, trompeuse espérance, d’atteindre ainsi une paix mondiale et fraternité humaine par la réunion de toutes les religions. Une paix mondiale qui n’est toujours pas au rendez-vous malgré la multiplication de ces rencontres incantatoires. 

Dans le « monde d’après » la guerre a juste changé de vêtements, c’est le Covid-19, mais pour le vaincre la solution de la prière inter-religieuse reste la panacée des responsables religieux conciliaires, habités par l’esprit syncrétiste New-Age et messianique : se donner la main dans une ronde universelle de prières plurielles tel est leur moyen autre que catholique pour en appeler à la bonté de Dieu et à l’avénément du bonheur sur terre. Revenir au Christ, Fils de Dieu, source de Paix et de Salut, de tout bien, n’est visiblement pas dans leurs intentions pour toucher le cœur du Père.

Plus grave, leur invitation, à la suite de toutes les autres du même genre qui parsèment les décennies de l’après-Vatican II, fait croire que la prière à des faux dieux pourrait être utile, voire nécessaire pour éradiquer le Covid-19. L’apôtre Saint Paul nous dit ce que Dieu en pense :

« Ne formez pas d’attelage disparate avec les infidèles. Quel rapport en effet entre la justice et l’impiété ? Quelle union entre la lumière et les ténèbres ? Quelle entente entre le Christ et Bélial ? Quelle association entre le fidèle et l’infidèle ? Quel accord entre le temple de Dieu et les idoles ? » (II Co. 6 : 14-16).

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. Cadoudal says:

    Dingoglio , vicaire du Grand Orient .

  2. Bergoglio l’idolâtre est le fils de Satan.
    En appelant les fausses religions à prier leurs faux dieux, il se met sous la protection du Diable.
    C’est le reniement de la divinité de Jésus Christ qui est le SEUL sauveur.
    On est dans la droite ligne d’Assise ou Jean-Paul II rassemblait les fausses religions pour prier les faux dieux et ou (entre autres sacrilèges) on mit Bouddha sur les autels.
    C’est un plan luciférien avec cette religion maçonnique que mettent en oeuvre les papes conciliaires depuis Jean XXIII. Chaque pape depuis Vatican II va un peu plus loin dans l’hérésie et l’apostasie mais on est dans une continuité logique.
    Notre Seigneur a dit qu’il n’ y avait pas de salut en dehors de lui.
    C’est dire le jugement qui se prépare pour tous ces disciples de Satan.

  3. Gauvin says:

    On dirait du Bossuet , non ?
    https://www.youtube.com/watch?v=yREaoq-DVyw

  4. toto says:

    C’est pas de la fausse pandémie qu’il faut être débarrassé mais de ces satanistes comme Bergoglio-el -demonio et ses copains mondialistes.

  5. Geneviève says:

    @toto,
    Oui, il nous faut prier pour être débarrassés des imposteurs qui nous impose le terrorisme sanitaire et de leurs acolytes du Vatican qui se complaisent dans leur volonté de prostituer la Sainte Eglise avec le monde et ses fausses religions.

  6. Daniel PIGNARD says:

    Les 10 rois qui n’ont pas encore reçu de royaume dans Apo 17 :12-14 qui feront alliance avec la bête qui était, qui n’est plus, mais qui reparaîtra, et qui vont combattre contre l’agneau, les appelés, les élus et les fidèles sont (peut-être) les 10 chefs des différentes églises hors catholique romaine soit les chefs des : Protestants, évangéliques, orthodoxes, anglicans, Juifs, Musulmans, Bouddhistes, Hindouistes, Animistes,…

    Les chefs religieux rassemblés à Assise (les 10 rois qui n’ont pas encore reçu de royaume de Apo 17 :12-14) avec le pape François au milieu.
    On peut compter 11 bougies sur le plateau du dessus, les 10 rois + le pape François.
    http://www.medias-presse.info/pantheon-des-religions-dassise-les-chefs-religieux-allument-le-calumet-de-la-paix/61665
    On peut y voir : Musulmans, Religions africaines, Hindouisme-Jaïnisme, Sikhe, Juifs, Bouddhistes, FPF-EPUDF, Orthodoxes, Anglicans, Baptistes, Zoroastriens, Confucéens.

  7. Etienne says:

    Prions Dieu qu’il libère l’humanité de l’islam et de ses complices.