C’est du moins ce qu’affirme l’intéressé, dont la parole peu sûre n’a pas de valeur. 

Si cette décision était avérée, elle serait tout à fait justifiée, et le fait que le père de la Morandais soit encore officiellement considéré comme un prêtre catholique constitue objectivement un scandale.

L’horreur du progressisme dans toute sa splendeur.

C’est lui aussi que les médias avait trouvé pour justifier les pièces de théâtre blasphématoires en 2011, pièces contre lesquelles l’Institut Civitas avait manifesté.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires