L’assassinat du général iranien Soleimani ouvre la voie à la guerre comme seule relation internationale. Différents commentateurs soulignent, fort justement, la violation du droit international commise par l’empire américano-sioniste et la dégradation des mœurs internationales qui s’en suit  :

Des vices, une régression “vers les temps barbares où chacun prétend avoir dieu, le bien ou le droit de son côté” que Maurice Bardèche avait déjà condamnés dans son magistral ouvrage Nuremberg (Nuremberg ou la terre promise – Nuremberg II ou les faux monnayeurs), ce tribunal de vainqueurs qui a ouvert la voie a un nouveau droit international où les instances dîtes inter-nationales dictent le Bien et le Mal, et où l’Amérique est étroitement associé à l’idée du Bien :

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :

%d blogueurs aiment cette page :