Voilà un acte qui donne clairement l’orientation générale de la nouvelle équipe municipale de Montpellier. Michaël Delafosse a fait le choix d’attribuer « symboliquement » sa première subvention en tant que maire à l’accueil des migrants.

Bien que cela ne soit pas vraiment une surprise pour un maire socialiste, Michaël Delafosse a voulu marquer le coup. Alors que ces dernières semaines, la ville de Montpellier a connu une explosion des agressions, dans lesquelles des immigrés clandestins ont très régulièrement été impliqués, le nouveau maire a décidé que la première subvention de son mandat irait aux migrants.

En effet, ce jeudi, la mairie a attribué une aide de 15 000 € à l’antenne héraultaise de l’association SOS Méditerranée. Par cet acte, la nouvelle majorité municipale a voulu « rappeler l’importance de la solidarité et de la fraternité envers les migrants ».

Cette subvention a été votée à l’unanimité et Michaël Delafosse s’est réjoui lors de ce vote du fait que le Rassemblement National ne siégeait plus au conseil municipal de Montpellier après son échec lors des dernières élections.

Cette subvention à SOS Méditerranée arrive un mois après une autre, d’un montant de 20 000 €, allouée par le Département de l’Hérault, dont Michaël Delafosse était alors vice-président en charge des finances.

Ces quatre dernières années, SOS Méditerranée a fait entrer en Europe 30 000 migrants. Une action qui est souvent perçue comme un appel d’air pour une immigration clandestine massive. Il y a quelques semaines, le navire de l’association, l’Ocean Viking, a été le théâtre d’affrontements entre migrants, au point que l’équipage a déclaré le navire en « état d’urgence ».

Source : Lengadoc Info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :