Pour les habitants de Kiev, c’est la douche froide, au propre comme au figuré. Conséquence de la dette gazière de l’Ukraine vis-à-vis de la Russie et de la coupure des approvisionnements par Gazprom, la population kiévienne, soit trois millions de personnes, n’aura pas une goutte d’eau chaude, sanitaire ou de chauffage, au moins jusqu’au 15 octobre. En effet, l’entreprise Kievenergo, propriété de l’homme le plus riche d’Ukraine, le milliardaire Rinat Akhmetov qui bénéficie du monopole du chauffage dans la capitale ukrainienne, a annoncé l’arrêt le 4 août de toutes ses centrales thermiques afin d’économiser le gaz en vue de l’hiver.

L’association à l’Union européenne et la soumission aux Etats-Unis n’étaient-elles pas la promesse d’une vie meilleure ?

Baudouin Lefranc

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :

%d blogueurs aiment cette page :