Les paroles du R. P. Ralph M. Wiltgen, auteur de l’ouvrage Le Rhin se jette dans le Tibre, écrites dix ans après Vatican II, n’ont pas pris une ride : « les cardinaux, évêques et théologiens de ces six pays [Allemagne, Autriche, Suisse, France et Pays-Bas – et de la voisine Belgique] ont réussi à exercer sur le deuxième Concile du Vatican une influence prédominante »… qu’ils exercent encore aujourd’hui.

Plus de cinquante après ce concile que Mgr Lefèvre appelait « la troisième guerre mondiale, le Rhin se jette toujours dans le Tibre.

Signe de leur opposition au Responsum du 22 février dernier émanant de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, le 10 mai prochain, 2 500 curés et diacres allemands ont décidé de témoigner de leur pathos désapprobateur en bénissant publiquement des duos homosexuels, avec la bénédiction officieuse de la majeure partie des hauts prélats teutoniques qui n’ont pas apprécié la note vaticane tels le cardinal Reinhard Marx, le président de la Conférence épiscopale allemande, Mgr Georg Bätzing, l’évêque d’Osnabrück, Mgr Franz-Josef Bode et l’évêque auxiliaire de Münster, Mgr Dieter Geerlings. Le document de la Congrégation pour la doctrine de la Foi a l’outrecuidance, pour les ministres néo-protestants allemands, de rappeler somme toute une simple vérité mais qui est particulièrement oubliée dans le monde conciliaire contemporain : qu’ « il n’est pas permis de donner une bénédiction aux relations qui impliquent une pratique sexuelle en dehors du mariage, comme c’est le cas des unions entre personnes de même sexe ».

Le 10 mai sera donc une « journée de bénédiction pour tous les amoureux », y compris clairement les couples homosexuels. « L’organisation est à l’allemande » notait dans un article du mois passé La Nuova Bussola Quotidiana :

« création d’un site Internet avec le titre ‘’très original‘’ #liebegewinnt (l’amour gagne), grâce auquel il est possible de s’inscrire en tant qu’individus et en tant que paroisses. La carte Google est également présente, avec des drapeaux pour identifier les endroits où les célébrations de bénédictions peuvent être trouvées. »

« Compte tenu du refus de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi de bénir les couples homosexuels, nous élevons la voix et disons : nous accompagnerons les couples qui auront une relation stable dans le futur et nous bénirons leur relation. Nous ne leur refuserons pas une cérémonie de bénédiction » peut-on lire sur le site web dédié à l’événement arc-en-ciel par les ”pasteurs” gay-friendly allemands.

Le pape François pendant ce temps-là reste silencieux. « Des informations assez fiables, relate ainsi le quotidien italien LNBQ, rapportées par diverses sources indiquent que François n’était pas très content de la publication du Responsum de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi qui rejetait la bénédiction des couples homosexuels à l’église. »

Certains parlent, en évoquant l’événement, candidement, d’une Eglise d’Allemagne en voie de schisme. En voie de schisme par rapport à quoi ? A une Eglise conciliaire elle-même en état de schisme avancé…

« L’Église conciliaire est une Église schismatique, puisqu’elle rompt avec l’Église catholique de toujours », « c’est l’Église conciliaire qui risque le schisme », affirmait déjà en 1976 l’évêque phare de la Tradition, Mgr Lefebvre. Un demi-siècle plus tard, la dissymétrie entre l’une et l’autre n’a fait que s’approfondir, et les avancées progressistes du monde ecclésial d’outre-Rhin ne rendront pas, par un effet de balancier souhaité par les conservateurs, l’Eglise conciliaire plus catholique… Bien au contraire. L’influence progressiste allemande sur le monde romain persiste durablement, c’est tout, et ose aller toujours plus loin : le Rhin turbulent continue à se jeter dans le Tibre boueux, et depuis 50 ans il entraîne l’Eglise conciliaire, et ses adeptes, dans le schisme par rapport à l’Eglise catholique.

Francesca de Villasmundo 

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

L'UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)
Réservez votre place ! Venez en famille !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

L’UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)


Réservez votre place ! Venez en famille !

%d blogueurs aiment cette page :