leni riefenstahl

Jérôme Bimbenet, historien du cinéma, nous livre une passionnante biographie de Leni Riefenstahl (1902-2003), plongeuse hors pair, photographe remarquable et cinéaste révolutionnaire qui a mis son talent au service du nazisme.

Sa rencontre avec Adolf Hitler en 1932 change son destin. Dès qu’Hitler accède au pouvoir, elle accepte la direction artistique du film du Congrès du NSDAP à Nuremberg en 1934, Le Triomphe de la volonté, archétype du film de propagande. Puis, en 1936, elle réalise Les Dieux du stade, film officiel des Jeux olympiques qui devient un succès mondial.

Mais à partir de 1945, Leni Riefenstahl est devenue partout indésirable. Jean Cocteau, qui compte parmi ses admirateurs, tente d’amener le film Tiefland au Festival de Cannes mais les autorités refusent en raison du souffre qui entoure la cinéaste.

Pourtant, Le Triomphe de la volonté était resté à l’affiche d’un cinéma de New York durant les années cinquante. Et lorsque, en 1955, Olympia fut projeté au Musée d’art moderne de New York, l’accueil fut enthousiaste.

Les plus grands cinéastes modernes, de Steven Spielberg à Georges Lucas, en passant par Ridley Scott, reconnaissent son influence, son exceptionnel talent esthétique et technique.

Cet ouvrage surprenant à plus d’un titre intéressera autant les amateurs de livres d’histoire que les cinéphiles libres d’esprit.

Leni Riefenstahl, Jérôme Bimbenet, éditions Tallandier, 334 pages, 20,90 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :