[Avertissement : la vidéo diffusée le 31 décembre 2019 était une faike niouze. Ceci est le vrai communiqué du président-dictateur Emmanuel Macron. N’hésitez pas à faire circuler.]

December 31st, 2019, in Paris (occupied France)
ELYSEE

Bouseux, bouseuses,

Qui habitez ce beau pays, que je me suis engagé à détruire, île après île, continent après continent.
Je prends un peu de mon temps précieux, pour m’adresser à vous, et pour sacrifier à cette tradition surannée des à-voeux présidentiels. Car, vous le savez bien, Brigitte et moi n’aimons pas les traditions moisies de la douce France, nous préférons les corps moites à l’odeur un peu rance.

Car je suis le président du Monde Nouveau, où tout se vend, même les enfants, et où les nouveaux pauvres insolvables sont innombrables.

Je suis né et j’ai grandi en province, chez vous. Je connais bien vos préoccupations de chaque jour. Vous êtes des bouseux haineux et des connes illettrées. Vous n’êtes rien. Moi, j’ai réussi.

Que d’émotions à partager avec vous en 2019.

En avril, nous avons incendié Notre Dame de Paris. Quel immense moment de jubilation maçonnique. Cette vieillerie moyen-âgeuse ne rapporte pas assez. Nous avons en projet une immense pompe à fric pour gogos touristiques. Quel gâchis que cette ruine d’un temps révolu encombre encore le secteur que nous convoitons. Concernant la remise en état éventuelle de ce bâtiment, affecté jusqu’alors à des tâches futiles et incompréhensibles, j’entends des murmures çà et là. J’ai mandaté mon bon général Georgelin, apprenez-le, pour vous faire fermer vos gueules [sic].

En tant que VRP d’un gang mafieux oligarchique, je déteste la contestation. Charles de Gaulle, ce grand mou, était trop vieux et n’a pas voulu entamer une carrière de dictateur. Moi, si. Et je préfère commencer jeune ma carrière de président-dictateur. J’ai mandaté mon bon préfet Lallement, le bien nommé, pour vous défoncer vos tronches. Nous ne sommes pas dans le même camp, comprenez-le bien. Si vous ne le savez pas encore, vous l’apprendrez tout à l’heure.
Grâce à mes décisions, et à l’action énergique de mon bon ministre de l’intérieur, le dénommé Castaner, dit La Castagne, la France est à nouveau admirée dans le monde entier. Nous avons la police la plus répressive, barbare, sanguinaire et homicide de la planète. Déjà 8 morts, 5 mains arrachés, 25 éborgnements, des centaines de blessures de guerre, des centaines de procès arbitraires et d’emprisonnements. Formidable ! Du jamais vu. Les démocraties nous regardent incrédules, les pires dictatures sont sidérées et muettes d’admiration. Nous sommes un modèle pour le monde. Même si tout n’est pas parfait, et peut être amélioré, je suis fier du travail accompli en 2019.

Sachez-le, naguère, il y eut Nacht und Nebel. Avec moi, ce sera plutôt gaz et fumée. Du gaz pour les manifestants et de la fumée pour les électeurs. Tous ces cons auront ce qu’ils méritent. Je souhaite de tout coeur que vous puissiez apprécier ma méthode. François Mitterrand était la force tranquille, moi, je suis le mépris tranquille. Lui c’est lui, moi, c’est moi. Le style, c’est l’homme. Ainsi va le monde.

En 2020, nous maintiendrons l’Ordre Républicain avec une violence et détermination implacable. Soyez-en certain.e.s et rassuré.e.s. Fidèles à notre devise Liberté–Egalité–Fraternité, désormais, nous gazons et tabassons aussi les handicapé.e.s en chaise roulante. Dans notre pays, nul.le ne doit se sentir supérieur.e à l’Egalité Républicaine. La même loi doit s’appliquer à tou.te.s, sauf à moi et mes petits copains-coquins, bien entendu. J’ai la faiblesse de penser que vous êtes prêt.e.s à l’accepter. Le bon fonctionnement de la Démocratie est à ce prix.

J’ai peu apprécié les critiques de la jeune Suédoise, Greta Thunberg, concernant les engagements écologiques de la France. Quelle ingratitude. Comment cette marionnette mondialiste ose-t-elle critiquer un euro-mondialiste dévoué comme moi ? Cette petite conne hideuse est encore plus vicelarde et détraquée que moi. Sachez-le, je suis vexé par cet outrage.

Après la trahison de la vente d’Alsthom, pièce essentielle des intérêts français, nous poursuivrons en 2020 les réformes et la vente à la découpe des caisses de retraites au groupe américain Blackrock. Je suis heureux d’avoir pu les décorer de la Légion d’honneur. Comprenez-le bien, mes chers bouseux, la liquidation du système de retraites n’est pas dirigée contre vous. Ils m’ont fait élire. Je leur dois bien un petit cadeau. C’est dans l’ordre naturel des choses, n’est-ce pas ? A ma place, vous le feriez sans doute aussi.

En 2020, je vous promets toujours plus d’attentats islamiques, toujours plus de migrants clandestins, toujours plus d’impôts et taxes, toujours plus de mépris, et plein d’autres choses encore que nous découvrirons ensemble.

Oui, mes chers bouseux et bouseuses, du fond du coeur, je vous souhaite une bonne année 2020.

Vive Moi et vive la Ripoublique !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs

Les commentaires sont fermés