Syrie –  Les djihadistes ont bombardé un meeting électoral de partisans de Bachar el-Assad à Deraa dans le Sud de la Syrie, faisant 22 morts.
Onze civils dont un enfant et six miliciens figurent parmi les morts, selon l’annonce de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). L’obus est tombé sur une tente dressée dans le quartier de l’aéroport. La ville de Deraa, près de la frontière jordanienne, est divisée entre rebelles et soldats loyalistes. C’est la première fois qu’un rassemblement électoral est visé, et pour Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH, cela constitue « un message des rebelles qu’il n’y a pas de zone sécurisée pour organiser le scrutin ». Le gouverneur de la province de Deraa, Mohammad al-Hanous, a assuré à la télévision que « le crime des terroristes n’empêcherait pas les Syriens de voter ».

En France, le Conseil d’État  a repoussé hier les requêtes d’une vingtaine de Syriens contre la décision de la France qui les empêche de voter dans leur ambassade pour l’élection présidentielle syrienne.

Le juge des référés « décline sa compétence » à examiner le recours en urgence introduit par des ressortissants syriens contre la décision du gouvernement français de s’opposer à ce qu’ils votent sur le sol français à l’élection présidentielle organisée en Syrie, selon un communiqué. Le magistrat a estimé que ce litige ne relevait pas de la compétence du Conseil d’État, constatant que la décision du gouvernement français, qui s’appuie sur la convention de Vienne sur les relations consulaires, « n’était pas détachable de la conduite des relations internationales de la France ».

Le Conseil d’État cite un communiqué du ministère français des Affaires étrangères selon lequel « pour la France, seule une solution politique et la mise en place d’un organe de transition doté des pleins pouvoirs exécutifs » pourraient permettre à la Syrie de sortir de la crise. Berlin a également interdit aux Syriens résidant en Allemagne de voter dans leur ambassade, estimant qu’il « ne s’agit pas d’élections démocratiquement légitimes ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :