L’écriture inclusive fait son entrée officielle dans les textes liturgiques de l’Église conciliaire. On avait déjà, en début d’homélie, de palabres, de discussions, le tonitruant « Mes frères et mes sœurs » déclamé par des curés avant-gardistes avant l’inclusion certifiée conforme par les précieux ridicules des temps post-féministes.

Désormais, les prières pour la célébration de la messe Paul VI se mettent à la page de l’inclusion :  « frères et sœurs » dans la nouvelle traduction du Missel Romain remplacera le mot « frères » de par la volonté des évêques de France, aux « serviteurs » on rajoutera les « servantes » et tout dans la même veine. Et ainsi, comme le chante François,  pas celui au Vatican, mais Claude de son petit prénom, « Oh oh, ce serait le bonheur »…

La Conférence épiscopale de France se donne des excuses pour expliquer ce changement conforme à la mode du temps et si contraire à la tradition linguistique française : cette traduction serait plus proche du texte original en latin, clame-t-elle tout en précisant quand même que c’est pour faire plus de place aux femmes.  

C’est le 5 novembre dernier que la CEF avait annoncé dans un communiqué avoir obtenu l’aval du Vatican pour cette nouvelle traduction du Novus Ordo Missae. Ce dernier pourra peut-être ainsi être plus proche de l’ancien texte latin avec cette traduction inclusive qui est avant tout mue par une pastorale bien-pensante et politiquement correcte, il n’en restera pas moins toujours aussi éloigné « de façon impressionnante, dans l’ensemble comme dans le détail, de la théologie catholique de la Sainte Messe, telle qu’elle a été formulée à la XXIIe session du Concile de Trente, lequel, en fixant définitivement les « canons » du rite, éleva une barrière infranchissable contre toute hérésie qui pourrait porter atteinte à l’intégrité du Mystère. » (in Préface des cardinaux Ottaviani et Bacci au Bref examen critique du Nouvel Ordo Missae). Ce n’est juste qu’un pas supplémentaire dans la confusion des esprits modernes…

Francesca de Villasmundo


Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :