Le pape François sera-t-il freiné dans sa révolution morale par les évêques polonais ? Bientôt devrait sortir un document des évêques polonais sur Amoris Laetitia qui s’opposerait à la communion aux divorcés remariés civilement.

Ce document de 19 pages rédigés par ces derniers pendant l’assemblée plénière de la Kep, la conférence épiscopale polonaise, ramène cette question sur le devant de la scène. Le texte, d’après les informations que rapporte le quotidien catholique italien La Bussola quotidianna, semblerait soutenir les dubia et aller contre les ouvertures suggérées sur certains points de doctrine dans l’exhortation bergoglienne.

La réunion d’où est sorti ce document s’est tenue à Lublin, en Pologne orientale, le 13 et 14 octobre derniers. Le texte concerne les lignes directrices selon lesquelles doit être lue Amoris Laetitia. Actuellement ce document n’est qu’une ébauche mais il est déjà possible de dire qu’il interprète l’exhortation du pape François d’une manière absolument restrictive.

Le texte dans sa version officielle n’est pas encore sorti mais d’après les indiscrétions révélées par La Bussola les évêques polonais ont fait leur choix : ils nieraient la possibilité que les couples qui vivent en concubinage puissent accéder à la communion.

Ce document assume en outre une signification symbolique : dans la patrie de Jean-Paul II, l’Église polonaise a souligné la centralité de trois textes du pape polonais : Familiaris consortio, le décret de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi de 1994 et le catéchisme de l’Église catholique de 1997. Pour les évêques de Pologne la seul interprétation possible d’Amoris Laetitia doit être faite à la lumière de Jean-Paul II.

Toujours dans le même texte il y aurait également une clarification concernant l’accueil que l’Église entend offrir pleinement aux personnes qui ne sont pas unies par le sacrement de mariage sans les discriminer en aucune façon. Mais pas de communion !

Après “ le Rosaire des frontières ” contre l’invasion islamique et pour l’identité européenne du 7 octobre dernier, l’Église polonaise entend résister aux innovations du pontife argentin. La nouvelle de l’initiative du chapelet n’a pas été rapportée par les médias du Vatican nonobstant le million de fidèles qui y ont participé. Certains supposent que cela n’a pas plu au pape François. Ce futur document épiscopal polonais risque lui-aussi de lui déplaire.

L’automne continuera à être chaud au Vatican…

Francesca de Villasmundo  

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :