Selon un rapport de la FAO du 9 novembre, le commerce mondial des fruits tropicaux va atteindre à nouveau un record en 2017 malgré les menaces que ferait peser le réchauffement climatique dans de nombreuses régions productrices. L’une des analystes de la FAO, Sabine Altendorf, a notamment déclaré :

« Les perspectives commerciales auraient pu être plus élevées si plusieurs pays grands producteurs n’avaient pas été frappés par des évènements climatiques. Ces deux dernières années, la sécheresse en Asie, en Amérique latine et en Afrique a réduit la production de mangues. Les ouragans qui ont dévasté la République dominicaine, jusqu’ici deuxième exportateur mondial d’avocats, se traduiront par une baisse de 35% de la production cette année. La menace du réchauffement climatique associée à des évènements météo extrêmes pèsent particulièrement sur le secteur, les zones tropicales étant particulièrement sensibles à ces phénomènes. »

Les exportations d’avocats, de mangues, d’ananas et de papayes ont augmenté plus rapidement que toute autre denrée alimentaire dans le monde. Cette hausse est notamment due à l’intérêt accru des consommateurs en Amérique du Nord, en Europe et même dans certaines régions d’Asie, notamment la Chine, qui ont développé ces dernières années un goût pour ces fruits, majoritairement produits dans des pays en développement. Les consommateurs chinois, en particulier, sont de plus en plus friands de fruits tropicaux, qu’ils associent à l’idée de nouveauté et d’exclusivité.

La production locale d’ananas n’arrive plus à suivre la demande. Pour les avocats, les importations augmentent de 124% par an depuis 2013, selon des estimations, et devraient atteindre 44.000 tonnes cette année. Les pays producteurs, dont le Mexique, le Costa Rica et l’inde vont ainsi exporter aux alentours de 7 millions de tonnes de fruits tropicaux cette année, soit une hausse de 5,2% sur un an pour une valeur estimée à 10 milliards $.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :