Federica Mogherini

La vidéo a fait le tour de la planète : Federica Mogherini, le chef de la diplomatie européenne, 2e vice-présidente de la Commission européenne, femme politique italienne, membre du Parti Démocrate au pouvoir à Rome, ancienne ministre des Affaires étrangères du gouvernement actuel en Italie, en pleurs, obligée de quitter la salle de presse.

Ses larmes, juste après les attentats de Bruxelles, lors de la conférence de presse qu’elle tenait à Amman en Jordanie, ce fameux mardi 22 mars 2016, ont déchaîné une polémique dans son pays natal.

Si les bien-pensants et beni-oui-oui se sont extasiés devant cette émotion compassionnelle et humanitaire, d’autres ont estimé, à juste titre, que la fonction de madame Mogherini lui interdisait toute pleurnicherie. Un haut représentant de la défense et de la sécurité européenne se doit de réagir courageusement. De donner une image de force au monde entier. On peut imaginer que les miliciens virils de l’État islamique ont joui de cet effondrement émotionnel.

Giorgia_Meloni

La présidente du parti Frères d’Italie-Alliance nationale a commenté sévèrement l’attitude de la représentante de la diplomatie européenne :

« Hier, c’était une journée de deuil et de chagrin. Aujourd’hui c’est celui de la polémique. J’ai honte d’être représentée en Europe par Federica Mogherini. Un haut représentant de l’Union européenne pour la politique extérieure et de défense qui, hier, fond en larmes durant une conférence de presse sur les faits de Bruxelles. C’est le symbole d’une Europe faible, molle et incapable devant les attaques qu’elle subit. J’espère que la Mogherini, termine une Giorgia Meloni en colère, après cette piètre figure, démissionnera et laissera sa fonction à quelqu’un qui n’entretient pas le désir de conquête par une faiblesse témoignée à chaque événement significatif. « 

Vu l’incompétence de Federica Mogherini en politique migratoire, sa disparition de la scène diplomatique européenne ne nous ferait pas fondre…en larmes.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :