Dernière invention de l’UEFA (Union Européenne de Football-Association) : une nouvelle compétition internationale destinée à remplacer les matchs amicaux, dont la conception n’est pas sans rappeler les championnats du monde de hockey ou les divisions inférieures du championnat d’Europe de rugby (la montée-descente avec le Tournoi des Six Nations, réclamée par la Géorgie et envisagée devant le niveau pathétique de l’Italie est cependant à l’étude).

En fonction de l’indice UEFA, les nations en été réparties en 4 divisions (appelées « Ligue »). La première division comprend Allemagne, Portugal, Belgique, Espagne, France, Angleterre, Suisse, Italie, Pologne, Islande, Croatie et Pays-Bas. La seconde division comprend Autriche, Pays-de-Galles, Russie, Slovaquie, Suède, Ukraine, Irlande, Bosnie-Herzégovine, Irlande du Nord, Danemark, Tchéquie et Turquie. La troisième division comprend Hongrie, Roumanie, Ecosse, Slovénie, Grèce, Serbie, Albanie, Norvège, Monténégro, Israël, Bulgarie, Finlande, Chypre, Estonie et Lituanie. La quatrième division comprend Azerbaïdjan, Macédoine, Biélorussie, Géorgie, Arménie, Lettonie, Iles Féroé, Luxembourg, Kazakhstan, Moldavie, Liechtenstein, Malte, Andorre, Kosovo, San Marin et Gibraltar.

Les derniers de chaque groupe des Ligues A, B, C sont relégués dans la Ligue inférieure et les premiers de chaque groupe des Ligues B, C, D sont promus dans la Ligue supérieure, exactement comme au hockey. Les premiers de groupes de chaque Ligue s’affronteront dans un tournoi final. Le vainqueur de la Ligue A sera proclamé vainqueur de la Ligue des Nations et qualifié pour l’Euro 2020 si cela n’est pas déjà fait. De même, les vainqueurs du tournoi final des Ligues B, C et D gagneront leur billet pour l’Euro. Notons que des pays de la Ligue D s’étaient déjà qualifiés pour l’Euro : la Lettonie en 2004 et le Luxembourg qui en 1964 accéda même aux quarts de finale après avoir éliminé les Pays-Bas et éliminé par le Danemark en match d’appui. Quant à la Ligue C, elle compte en son sein un ancien vainqueur de l’Euro, à savoir la Grèce vainqueur en 2004 (après avoir éliminé la France tenante du titre en quart de finale et battu deux fois le pays organisateur, le Portugal, en poules et en finale).

Cette compétition a été créée parce que les sponsors ne goûtaient pas des matchs amicaux parfois à l’intérêt relatif pour les spectateurs (combien de gens seraient prêts à voir un France-Tadjikistan sans aucun enjeu ?) et aussi pour permettre à certains pays de gagner enfin des matchs et de progresser en luttant avec des pays de leur standing (quel intérêt une fois encore pour Gibraltar ou San Marin de n’affronter que des nations bien plus fortes et dont le seul enjeu des matchs est d’en prendre moins de 5 ?). Gibraltar pourra connaître son vrai niveau en se confrontant dans le groupe 4 de la Ligue 4 à la Macédoine, l’Arménie et le Liechtenstein, de même que San Marin dans le groupe 2 avec le Belarus, le Luxembourg et la Moldavie.

Pour la première double confrontation, la France, qui n’était pas tête de série car 7e mondiale au moment du tirage au sort de la compétition mais qui désormais fait figure de favori puisque devenue n°1 mondiale suite à sa victoire en Coupe du Monde, a marqué 4 points sur 6 en allant faire match nul en Allemagne 0 à 0 – l’Allemagne étant tête de série mais désormais 15e mondiale – et gagnant ensuite son match à domicile contre les Pays-Bas (17e rang mondial) 2 à 1. Parmi les résultats intéressants, notons le naufrage de l’Islande en Ligue A, désossée par la Suisse 6-0 et favorite pour la relégation, dans la suite d’une Coupe du Monde désastreuse qui a montré que le carrosse islandais semble être redevenu citrouille. Gibraltar n’a perdu que 2-0 contre l’équipe la plus forte de la 4e Ligue, la Macédoine, et San Marin a déjà encaissé 8 buts en deux matchs, perdant 5-0 contre le Belarus et 3-0 contre le Luxembourg. Luxembourg qui après sa victoire contre San Marin suivant une autre 4-0 contre la Moldavie, se retrouve en deux matchs avec 6 points et +7 en goal-average, ce qui ne lui était bien entendu jamais arrivé…

La France se doit de gagner ce trophée. En effet, elle est le seul pays d’Europe à avoir remporté toutes les compétitions existantes : Coupe du Monde, Championnat d’Europe (Euro), Jeux Olympiques, Coupe Intercontinentale et Coupe des Confédérations. Si elle remporte son groupe, elle participera à la phase finale qui se déroulera dans le pays vainqueur du groupe 3 de la Ligue A (Italie, Pologne ou Portugal).

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

1500 récoltés 33.500 € manquants

1500 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.500 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !