A l’approche des élections européennes, il y a lieu de s’inquiéter du développement de ce qui peut être qualifié de national-sionisme, c’est-à-dire d’OPA du sionisme sur différents partis, mouvements et médias considérés comme populistes ou identitaires.

L’approche est toujours identique : sur base du légitime désir de préserver son pays d’une immigration en grande partie islamique, un dirigeant d’un parti, d’un mouvement ou d’un média “patriote” est contacté par certains émissaires sionistes généralement prêts à se montrer “généreux” si des “convergences” semblent envisageables… avec les intérêts israéliens.

La dernière illustration en date de ce phénomène est l’annonce par l’américain Steve Bannon, qui se dit lui-même sioniste, de l’installation à Bruxelles de bureaux et d’experts d’une nouvelle organisation baptisée “The Movement” qui aurait pour intention de fédérer les populismes européens. La première question qui se pose : qui paye ? Or, il n’est un secret pour personne que de nombreuses initiatives de Steve Bannon ont reçu l’appui financier de “mécènes” sionistes. Et les premiers relais de Steve Bannon en Europe sont tous connus comme ayant adopté une position sioniste, comme nous l’avons déjà démontré dans un précédent article.

Le phénomène a démarré depuis plusieurs années. En décembre 2010, il était symbolisé par le voyage effectué en Israël par des représentants du FPÖ autrichien, du Vlaams Belang et du SD (parti des démocrates suédois dont il a beaucoup été question récemment). Parmi eux, H.C. Strache et Filip Dewinter. Tous avaient été accueillis par des officiers de Tsahal et avaient accepté de porter le béret rouge de l’armée israélienne…

Elus du FPÖ, du VB et du SD (suédois) avec le béret rouge israélien. Au centre H.C. Strache.

Les organisateurs de cette visite en Israël se nommaient David Ha’Ivri, administrateur des colonies de Shomron, et Hillel Weiss.

Hillel Weiss est une figure éminente du mouvement sioniste. Il croit en la nécessité de reconstruire le temple et d’instaurer la domination juive sur le Grand Israël. Il s’était opposé à une visite du pape Benoît XVI en Israël. En octobre 2014, Hillel Weiss a été accusé par plusieurs médias israéliens, dont Haaretz, de préconiser “l’annihilation des Palestiniens”.  Weiss avait créé la controverse en déclarant qu’il n’y avait pas de génocide contre le peuple palestinien, les Arabes palestiniens n’ayant jamais constitué un “peuple”.

Quelques mois après avoir organisé la visite d’élus du FPÖ, du Vlaams Belang et du SD en Israël, David Ha’Ivri et Hillel Weiss faisaient un tour d’Europe, avec l’appui de ces mêmes élus et prenaient la parole dans différents parlements, du parlement flamand au parlement européen.

Hillel Weiss prenant la parole au Parlement Européen
Filip Dewinter, figure du Vlaams Belang, entouré de Hillel Weiss et David Ha’Ivri en visite en Belgique

Ci-dessous, quelques vidéos qui illustrent tout ceci. Dont Marine Le Pen, très amie avec la Ligue de Défense Juive.




Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. Saint-Plaix says:

    Enfin une alerte lucide sur la dérive sioniste – pour ne pas dire le noyautage – qui a gangréné depuis vingt ans le nationalisme en Europe… Et hélas en premier lieu en France où les maîtres à penser sont maintenant “ethniques” tels Zemmour et Goldnadel, sans parler de Mariton et des enkippatés mentaux comme Rioufol ou certains rédacteurs de revues “catholiques” qui se réclament de la tradition (que je ne citerai pas)…

  2. Merci Monsieur Pierre-Alain Depauw pour ce remarquable article VÉRITÉ.

    La FRANCE doit se trouver un véritable dirigeant qui travaille dans l’intérêt de la France et de son peuple.

    Aucune soumission, aucune allégeance avec un état extérieur.

    C’est le meilleur moyen d’attirer le respect et d’aide à la paix.

    La France doit retrouver sa LIBERTÉ.

    ENCORE MERCI.

  3. Sanguedolce says:

    Donc il faut se faire adouber et se prosterner devant le mur ?

  4. Oui cet article m’a plu !

    Il faut faire des tracts anti-sionisme pour ne pas tomber dans la division :
    à la fois pour les nationalistes contre l’islam,
    mais aussi pour les musulmans (disons nord-africains), qui ne pourront pas se dire anti-sionistes sans qu’on leur reproche, à moins qu’ils se rangent vraiment du côté patriote français, ensemble contre l’ennemi sioniste international !

    On aurait le droit d’être patriote ou natio, seulement à condition d’être sioniste ?! C’est NIET !

  5. Marine le Pen ferait bien de se convertir
    au Dieu des Apôtres de Jésus Christ,
    … à condition, bien sûr,
    de ne pas suivre l’actuel pape Dégringoglio …
    dont la religion se réduit … à celle de .°.mai 68.°. !

    Marine le Pen a été entraînée par … caulare, … puis ayo …

    Elle s’imagine donc qu’on pourrait refaire une Nation sans religion,
    uniquement avec les vieux grimoires
    des philosophies .°.cabalistiques.°. …

    Son idéal est que tout le monde ait une vie laïque.

    Mais ce n’est pas vivable.

    Car, selon cette religion de l’athéisme d’état, il faudrait
    lire chaque jour le Journal Officiel en entier,
    en prenant le temps de tout comprendre,
    puis, s’il reste du temps pour travailler et manger,
    exécuter tout ce qu’on y a lu, sans exception,
    sans chercher à comprendre …

    Après quoi, en fin de vie, il ne resterait plus qu’à mourir idiot,
    en ayant payé des impôts toute sa vie …
    sans savoir pourquoi, … ni à quoi ils ont servi …

    Tout ça pour faire plaisir aux philosophes des vieilles lumières,
    qui, comme par hasard, sont apparus vers l’an 1700,
    car “avant” (après Clovis), il n’y avait pas de philosophes,
    il n’y avait que des religions et des religieux …
    (les seuls philosophes étaient alors les anciens grecs et romains …)

  6. François says:

    Et pourquoi ne pas citer Salvini et la Liga dans cet article ? Pourtant c’est Salvini le plus flagrant. Il a été soutenu de A à Z par Bannon durant sa campagne électorale. Or la FPO, en partie au pouvoir en Autriche, et la Liga au pouvoir en Italie, rétablissent les Croix dans leurs pays et la morale catholique.

  7. la vieille gauloise says:

    Nous sommes obligés d’ accepter le ” moindre mal”
    …..La situation mondiale est tellement complexe ….
    Au bout du compte Dieu reconnaîtra les siens