Un document du 30 avril 2013 et intitulé The world’s muslims religion politics society beliefs about sharia montrer la perception qu’on les musulmans au sujet de la charia. Même si cela ne concerne que les nations d’Afrique et d’Asie, elle montre combien l’Islam y est considéré comme loi absolue.

Plus de 90 % des Afghans et des Irakiens ; plus de 80 % des Pakistanais, des Marocains ; des Malaysiens, des Nigériens, des Bangladeshis et des Djiboutiens ; plus de 70 % des Nigérians, des Egyptiens, des Indonésiens, des Jordaniens et des musulmans de la République Démocratique du Congo et de la Thaïlande ; plus de 60 % des Maliens, des Kenyans, des musulmans de l’Ethiopie, du Mozambique et de l’Ouganda ; plus de 50 % des Tunisiens, des Sénégalais et des musulmans de Côte d’Ivoire, du Cameroun et du Liberia considèrent la Charia comme l’indépassable horizon.

Parmi les nations musulmanes les plus indépendantes vis-à-vis de la loi coranique, on trouve à moins de 50 % les Tchadiens et les musulmans de Russie et de Guinée Bissau ; à moins de 40 % les Kirghizes ; à moins de 30 % les Tanzaniens, et les Turkmènes ; à moins de 20 % les Turcs (chiffre qui à mon avis doivent être revus à la hausse), les Bosniaques, les Albanais et les Kosovars et à moins de 10 % les Kazakhs et les Azéris.

Simple question, combien de catholiques se réfèrent-ils à la doctrine sociale de l’Eglise ? Je doute que l’on dépasse les 50 % dans la quasi-totalité des pays, sauf peut-être à Malte, à Chypre, voire en Pologne…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :