Petite parodie de la chanson des Charlots Merci Patron :

 

Quand vos patrons milliardaires

Ouvrent bien grand les frontières

Les sacrifices sont surtout

Pour nous les p’tits blancs d’en dessous

 

Ah ah ah ah oui !

 

On ira chez Pôle Emploi

Toucher moins qu’un RSA

On vous dit un grand merci :

Plus de vie, plus de soucis

 

(yoddle)

 

Merci Macron ! (4 fois)

Quel plaisir d’être gouvernés par vous

On est heureux comme des fous

Merci Macron ! (4 fois)

Le bien que vous faites ici-bas

Dieu vous en récompensera…

 

Quand on pense à tout l’argent

Que nos filles pourront gagner

En revendant leurs bébés

Comme le prône M. Bergé

 

Ah ah ah ah oui !

 

Pour nos retraites pas de soucis

Comme le propose Attali

A 70 ans passé

On sera tous euthanasiés…

 

(yoddle)

 

Merci Macron ! (4 fois)

Quel plaisir d’être gouvernés par vous

On est heureux comme des fous

Merci Macron ! (4 fois)

Le bien que vous faites ici-bas

Dieu vous en récompensera…

 

Comme vous allez vous planter

Dans 5 ans vous dégagerez

Sachez qu’on a tous plaisir

A vous montrer votre avenir…

 

Ah ah ah ah ah ah ah oui !

Vous quitterez l’Elysée

Quelle joie de vous remplacer

Tous ensemble nous élirons

La jolie petite Marion

 

(yoddle)

Bienvenue au Front ! (4 fois)

A vous l’plaisir d’être gouverné par nous

Vous serez heureux comme un fou

Bienvenue au Front ! (4 fois)

Toutes les persécutions subies

Vous les connaîtrez aussi !

 

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Un livre magnifique : Du mépris de la mort

Textes sur la mort, la sépulture et le deuil.

DU MEPRIS DE LA MORT – Textes de Démétrios Kydonès, saints Augustin, Thomas d’Aquin et Grégoire de Nysse sur la mort, la sépulture et le deuil présentés par l’Abbé Olivier Rioult aux éditions saint-Agobard.

 

%d blogueurs aiment cette page :