Le problème de l’invasion migratoire qui submerge le Vieux Continent concerne toutes les nations européennes. Il devrait d’ailleurs être au centre des préoccupations des deux candidats à l’Elysée puisqu’il conditionnera la vie des futures générations, leur sécurité et la survivance ou non de leur identité, déjà bien mise à mal par les politiques successives de la clique UMPS, devenue LRPS, depuis plus d’une trentaine d’année.

Après les mises en garde du procureur de la République italienne de Catane, Carmelo Zuccaro, c’est au tour d’un responsable des gardes côtes libyens qui sonne l’alarme et accuse les ONG humanitaristes de favoriser les flux migratoires : « Ils font croire aux migrants qu’ils seront de toute façon secourus » affirme Rida Aysa à l’agence de presse Aki-Adnkronos International dans un entretien exclusif. «Et cela, continue-t-il, les pousse à s’embarquer en aggravant la crise. »

Ces lourdes accusations viennent s’ajouter aux renseignements obtenus par Zuccaro qui le premier a démasqué certaines ONG qui secourent les clandestins qui font la traversée de la Méditerranée pour arriver en Italie : « ce ne sont pas toutes des philanthropes » avait déjà expliqué le procureur en précisant qu’elles ont pour but « de déstabiliser l’économie italienne. »

Au cours de l’entretien à Aki-Adnkronos International, Rida Aysa parle « de centaines de milliers de migrants clandestins » prêts à s’embarquer pour l’Europe même « s’il n’existe pas de chiffre précis. » « La majeur partie de ces migrants vient des pays d’Afrique orientale et occidentale, comme l’Érythrée et la Somalie. » Le chef des gardes côtes libyens exprime son irritation envers les ONG en affirmant que « les organisations présentes en Méditerranée avec la mission de sauver des migrants leur ont fait comprendre qu’ils seront inévitablement secourus ce qui aggrave la crise en augmentant le nombre de migrants. » Le fonctionnaire libyen déclare également qu’ils ont « communiqué tout cela soit à l’UE qu’aux commandants de l’opération Sophia, qui ont manifesté leur irritation envers ces organisations mais pour l’instant aucune mesure n’a été prise. »

Il est arrivé aux gardes côtes libyens d’arrêter certains bateaux pneumatiques à l’intérieur de leurs eaux territoriales et de découvrir qu’ils appartenaient à des ONG humanitaires qui violaient ainsi l’espace territorial libyen mais osaient quand même se plaindre que leur bateau était arraisonné ! Rida Aysa évoque deux cas, l’un concernait l’ONG « Sea Watch », l’autre « Médecins sans frontières ».

Rida Aysa révèle également que « quand les navires de ces organisations s’arrêtent à 12 milles des côtes libyennes, dans une zone visible de la côte, leur lumière nocturne signale aux trafiquants qu’ils peuvent commencer à embarquer les migrants et cela est une des causes des vagues migratoires auxquelles on assiste périodiquement. »

Toutes ces révélations confirment bien que ces ONG humanitaristes, financées par des soi-disant philanthropes à la Georges Soros, travaillent consciencieusement à la déstabilisation et à la mort des nations européennes.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :