Musulmans en prière, place du marché à Naples, pour fêter la fin du Ramadan.
Musulmans en prière, place du marché à Naples, pour fêter la fin du Ramadan.

Place du marché, une des places les plus importants de Naples, un des centres de la civilisation européenne et chrétienne : à 200 mètres à droite on peut admirer Les sept œuvres de miséricordes du Caravage, à 200 mètres à gauche le tableau de Ribera Saint Janvier sortant du four. Parmi les chefs-d’œuvre de la peinture baroque. Dans ce quartier, ils ont tourné un film qui aurait du sortir après les attentats parisiens Napolislam, storie di italiani convertiti (Napolismam, histoires d’italiens convertis).

Naples l’Italienne sous influence musulmane. L’islam prend de plus en plus de place à Naples, ville qui eut pourtant à souffrir au cours des siècles des raids barbaresques sur ces côtes.  Musulmans venus enlever hommes, femmes, enfants, pour les revendre comme esclaves à Alger, Tunis, et dans tout l’empire ottoman. Les mélancoliques chansons napolitaines chantent cette histoire de larmes et de sang.

Aujourd’hui, la communauté musulmane, composée d’immigrés mais aussi de nombreux napolitains séduits par l’islam, a un jeune imam Abdullah, napolitain d’origine, de son ancien nom  Massimo Cozzolino, ex-communiste, ex-novice franciscain, diplômé en philosophie et sciences politiques, apostat et converti à l’islam à 36 ans. Il a étudié l’arabe et le Coran à Londres.

Si l’Église, les hommes politiques ne réagissent pas pour défendre la religion et la civilisation chrétiennes, les fameuses chansons napolitaines ne résonneront bientôt plus dans les rues pittoresques de Naples l’arabe !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :