Si on en croit la gaystapo, la France serait en proie à une flambée de l’homophobie. Et de pointer du doigt les milieux catholiques et l’opposition à la Manif pour Tous. Comme toutes les campagnes d’indignation de la gauche, elle ne se fonde sur rien et est bien sûr totalement démentie par les chiffres.

Si on en croit le quotidien bourgeois Le Figaro dans son édition du 17 octobre, d’après les chiffres de la préfecture de police de Paris, le nombre d’agressions est orienté à la baisse : dans l’agglomération parisienne, la préfecture de police de Paris a constaté 151 faits depuis le début de l’année 2018 contre 171 sur la même période en 2017, soit une baisse de 11,70%. Uniquement au sein de la capitale, 74 attaques physiques ont été relevées en 2018 contre 118 sur la même période en 2017 soit une baisse plus importante de 37,29%. Le nombre de victimes est également en baisse pour les neuf premiers mois de l’année. Au sein de la capitale, 76 personnes ont été victimes d’une agression en 2018 contre 129 l’année précédente. Dans l’agglomération parisienne 154 victimes ont, pour l’instant, été recensées soit dix de moins qu’en 2017.

Rappelons que ces chiffres sont dérisoires comparés au nombre d’agressions en France en générale et en région parisienne en particulier. Il y a en France 953 agressions par jour, dont 422 pour la seule Ile-de-France. Les agressions « homophobes » représentent environ 0,1 % des agressions en Ile-de-France. On peut dire qu’elles bénéficient d’un matraquage médiatique inversement proportionnel à leur importance. Toute comme d’ailleurs les agressions « racistes » (desquelles sont exclues le racisme contre les Blancs) qui ne représentent que 0,02 % des agressions en France.

En fait, comme le disait Jean d’Ormesson : « Ce dont on ne parle pas n’existe pas ». Il en est ainsi des agressions commises par les « migrants », qui se comptent en milliers par an, avec souvent viol ou meurtre, mais dont le traitement médiatique est quasiment nul et qui donc, aux yeux du public, n’existent pas. Le peuple n’est d’ailleurs pas si dupe qu’on le penserait (Internet et les sites de réinformation ont fait beaucoup pour lui ouvrir l’esprit), la manifestation contre l’homophobie, avec ses pancartes aux relents cathophobes, a été un véritable fiasco avec quelques centaines de personnes seulement.

Cette campagne de manipulation médiatique répond à deux critères :

– Accroitre la paranoïa des personnes « mises en avant », leur faisant croire qu’elles sont « persécutées » alors qu’il n’en est rien. Ce genre de flatteries marchent très bien avec les gens déstabilisés, souffrants de troubles psychiques (déracinement pour les allochtones, déviance pour les invertis) et les pousse à la haine. C’est d’ailleurs le moteur de la gauche : la haine et l’envie. La gauche est inapte au dialogue et à la discussion, elle ne comprend que le rapport de force.

– Faire des catholiques le bouc émissaire idéal, dans une logique de préparation à l’extermination, sociale pour commencer et plus si affinité). Le quotidien régimiste Le Monde, si complaisant avec les dictatures communistes, a relayé ainsi la manifestation et étalé les délires paranoïaques et mensongers du puissant lobby gays. Alors que l’immense majorité, sinon la quasi-totalité, des agressions « homophobes » sont commises par des musulmans, ce sont les catholiques – proies faciles et sans défense – qui sont cloués au pilori, notamment par les khmers roses d’Act Up, bras armés de la gaystapo et dont on compte plus les actions violentes et impunies (saccage de maison d’éditions, agression d’opposants). On remarque d’ailleurs la même chose chez les féministes qui surmédiatisent les affaires impliquant le béret-baguette de base mais qui occultent les traitements des femmes par les musulmans. Et pour cause, ces associations se fichent totalement de ceux/celles qu’ils prétendent défendre, elles ne sont que des officines d’extrême gauche dont le but est de semer la haine.

Dans cette manif Act Up a diffamé La Manif Pour Tous en brandissant des pancartes avec le slogan « La Manif Pour Tous tue » (mais rien contre l’islam… comme pour les féministes, ceci indique probablement une envie de soumission à ces hommes que leurs fantasmes dépeignent comme le summum de la virilité). Comme le signalait le Salon Beige : « L’hyper communication actuelle sur l’homophobie n’est qu’une opération de propagande destinée à faire taire les opposants à l’extension de la PMA en les accusant injustement d’être responsables d’une soi-disant recrudescence des violences contre les personnes homosexuelles. Parmi les complices de cette propagande, il faut citer France 2, chaine publique financée par le contribuable, qui diffuse Un si grand soleil une série de piètre qualité, qui s’en prend ouvertement à La Manif Pour Tous et s’en prend à des millions de Français. C’est sûr que ce n’est pas demain que la propagande d’Etat fera des séries révélant la surreprésentation des homosexuels dans la violence conjugale ou la pédophilie (si on y inclue la pédérastie, cela va sans dire).

Plus la gauche perdra sa superbe, plus elle se réfugiera dans la violence, dans la haine et dans la répression. Remarquez qu’il y a un point commun entre Act Up  et les Sturmabteilung (SA). et ce n’est pas seulement le culte de la violence… Au fond, gaystapistes et féminazes se comportent exactement comme des gamins capricieux, voulant être le seul centre d’intérêt du monde et piquant une grosse colère quand on a le malheur de les contredire. De la graine de Staline, de Mao, de Pol Pot. Ajoutés à Robespierre, ils ne sont pas un « accident de l’histoire », mais bel et bien le vrai visage de la gauche.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. Cadoudal says:

    au fond de l’ affaire, il y a la volonté de la République de transformer ce qui reste de France catholique en Sodome,parfaitement licrasseuse, laïque et obligatoire.

    et la République dispose de tous les moyens pour ce faire :
    Fonction publique, Médias, Education nationale (= gavage citoyen), Mur des cons…

  2. Il y a un contre-sens dans votre phrase ” Et de pointer du doigt les milieux catholiques et l’opposition à la Manif pour Tous.”
    Soit c’est “opposition au “mariage” pour tous”
    Soit “opposition venant de la manif pour tous”
    Parfaitement d’accord avec le commentaire de Cadoudal, très bien informé.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

15 % 29.840 € manquants

5160 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 29.840 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !