Un journaliste français, Jean-Marc Tanguy qui tient un blog de défense : « Le Mamouth » revient sur l’accrochage qui a coûté la vie à deux soldats français. Selon sa source non officielle, les Français seraient tombés dans une embuscade et auraient fait face à deux pickups ennemis (version que conteste l’EMA). Mais ce n’est pas tout et c’est là que ça devient intéressant : « De leur côté, les soldats français n’ont pas été protégés des tirs nourris par leurs gilets pare-balles, des FRAGS d’un ancien modèle. »

On sait que mourir fait partie du métier de soldat mais ce n’est pas pour cela qu’on n’est pas obligé de tout faire pour limiter les risques. Je tiens de suite à préciser, avant qu’on m’accuse, que je ne dis pas que les deux paras ont été tués à cause de ces vieux gilets pare-balles. Ils auraient peut-être tout aussi bien été tués avec d’autres et on ne peut spéculer sur le « si ». Cependant, cela pose vraiment question sur les politiques budgétaires de la Défense de ces dernières années. On nous dit que notre armée est toujours opérationnelle, que nos soldats sont des professionnels et parmi les meilleurs mais ça c’est la façade. Dans un entretien au journal La Croix, le général Bertrand Ract-Madoux, chef d’état-major de l’Armée de Terre, disait ceci : « À force de rationalisation et de restructurations sur plusieurs années, les moyens de l’armée de terre ont atteint un niveau minimum, quelquefois au-dessous du minimum, comme pour l’entretien des équipements. » Un avertissement lancé mais sera-t-il entendu alors que nous évoquions un amendement du gouvernement qui supprimait 66 millions d’euros sur le budget de la Défense dont 11,5 milllions d’euros  pour l’équipement des forces ? Jean-Yves Le Drian va-t-il se battre pour ses soldats ?

Un autre blog de Défense ressortait cette citation de Napoléon à l’armée d’Italie en 1796 : « Soldats, vous êtes nus, mal nourris; le gouvernement vous doit beaucoup, il ne peut rien vous donner. Votre patience, le courage que vous montrez au milieu de ces rochers sont admirables; mais ils ne vous procurent aucune gloire, aucun éclat ne rejaillit sur vous ? » A l’époque pas de droit de réserve et l’armée napoléonienne n’a pas hésité à piller l’Italie en armée vainqueur. Bien sûr, ce n’est pas cela que je souhaite. Quand des ouvriers travaillent dans de mauvaises conditions, quand ils veulent une augmentation, ils se mettent en grève et se tournent vers les syndicats pour se défendre. L’armée, la Grande Muette, se tait parce qu’elle ne peut pas faire autrement même quand un logiciel Louvois ne lui paye pas ses soldats et qu’elle met ses membres dans des situations précaires. Les femmes des soldats ont dû monter au feu pour défendre leurs maris. On peut dire heureusement d’ailleurs que l’armée ne se met pas en grève et qu’elle ne fait pas de politique mais nous, concitoyens de nos militaires, ne pouvons-nous pas les défendre ? On est en droit de réclamer qu’ils aient des conditions de travail respectables ? N’est-ce pas à nous de le dire ? Peut-être est-on trop occupé à défendre nos avantages chacun de notre côté sans regarder chez les autres ?

Nos soldats ne sont pas des chairs à canon et ont droit, comme n’importe quel professionnel, à des moyens décents d’exercer leur métier. Ce serait la moindre des considérations de la part de nos politiques où alors arrêtons de bomber le torse et de faire cocorico. Si déjà, on les envoie se faire tuer autant leur donner les moyens de pouvoir se défendre un maximum. Des visites, des marques de soutien c’est bien mais des actes concrets, c’est encore mieux !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

L'UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)
Réservez votre place ! Venez en famille !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

L’UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)


Réservez votre place ! Venez en famille !

%d blogueurs aiment cette page :