La justice vient de rendre son verdict dans une affaire d’enfant noyée dans le cadre d’activité d’organisation étatique le 21 juillet 2015 dans le plan d’eau de Brou (Eure-et-Loir).

L’accident s’est produit après un pique-nique organisé près du plan d’eau, lorsque les enfants se sont mis à l’eau et avaient pour consigne de ne pas s’éloigner de la berge. L’une des deux accompagnatrices avait dû s’absenter pour accompagner chez le médecin l’un des sept enfants du groupe qui avait été pris de vomissements. Par ailleurs, la baignade n’était plus surveillée pendant la pause méridienne, car la mairie avait autorisé oralement les surveillants à prendre une pause à midi alors qu’ils étaient censés travailler de 10h à 18h.

L’alerte a été donnée lorsque le corps d’une fillette de 9 ans avait été repéré flottant sur l’eau. Elle avait pu être réanimée, mais ce n’avait pas été le cas d’une fillette de 11 ans, dont le corps avait été découvert trop tard.Les petites filles faisaient partie d’un groupe d’enfants placés par des juges des enfants. La fillette décédée était placée chez sa grand-mère. Le groupe avait été confié à une association mandatée par le juge des enfants pour assurer des activités éducatives.

L’association mandatée, l’Adsea, a été reconnue coupable et condamnée à 35 000 euros d’amende avec sursis. Le document de sortie qu’elle avait élaboré ne mentionnait ni l’âge des enfants, ni leur niveau de nage alors que peu d’entre eux savaient nager. La commune de Brou a été condamnée à 25 000 euros d’amende avec sursis. L’éducatrice a été condamnée à un an de prison avec sursis et reconnue coupable d’homicide involontaire et condamnée à un an de prison avec sursis.

Bizarrement, aucune campagne dans la presse contre l’incompétence des organismes laïcards. A comparer avec l’hystérie qui avait déferlé contre les scouts catholiques après la tragédie de Perros-Guirec où 4 jeunes garçons avaient péri dans un naufrage suite à une tempête que la météo nationale n’avait pas prévue au moment au départ. Les peines requises avaient été d’une autre ampleur… En France, les catholiques sont des citoyens de seconde catégorie, chaque jour nous le prouve un peu plus. Pour compléter Orwell qui disait que tout le monde est égal mais que certains sont plus égaux que d’autres, on pourrait rajouter que dans la tyrannie laïcarde française, certains ne sont pas égaux du tout…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :