Face à la fermeté du nouveau ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini, qui interdit les ports italiens aux bateaux des humanitaristes, l’ONG allemande Lifeline, née à Dresde, l’attaque ad hominem :

« Quand un fasciste nous fait de la publicité . »

L’objectif de Lifeline est mis en exergue sur sa page Facebook :

« Contre le verrouillage de l’Europe, pour des voies légales d’entrée. »

Un but que ne partage pas le nouveau gouvernement italien qui a prévenu qu’il ne veut plus participer « au business de l’immigration clandestine ».

Matteo Salvini a donc répliqué à Lifeline :

« Une pseudo association de volontaires donne du « fasciste » au vice-premier italien. Ils ne mettront jamais plus les pieds en Italie. »

Le ministre a aussi mis sur sa page Facebook la photographie du machiniste punk du bateau de Lifeline, Sören Mojem :

« Ce monsieur est dans l’équipage du bateau de l’ONG allemande qui, dans l’attente de charger des migrants, me donne du fasciste… Rassurant, n’est-ce-pas ? »

Pour Mojem, pirate de la traite d’êtres humains n’est peut-être pas une métaphore…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Pour Noel,

offrez à vos proches un abonnement

à la revue de CIVITAS !

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, un excellent numéro, est le dernier sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :