CANADA — Une nouvelle affaire de pédophilie au sein d’écoles juives ne fera sans doute pas l’objet de beaucoup d’échos médiatiques en Europe.

La semaine dernière, Stephen Joseph Schacter a été reconnu coupable dans trois affaires d’agressions sexuelles sur mineurs, deux dossiers d’atteintes sexuelles et une affaire d’attentat à la pudeur. 

Ce pédophile avait enseigné dans des écoles juives Eitz Chaim entre 1986 et 2004. La police a précisé que Schacter avait été professeur en CE1 et en CE2 à l’école juive orthodoxe qui possède trois établissements dans la banlieue de Toronto.

Schacter avait été arrêté par la police en 2016 pour possession de pornographie pédophile. La police avait alors enquêté pour savoir s’il avait abusé sexuellement des élèves.

Une première victime avait été retrouvée. Il s’agissait d’un garçon qui avait entre 11 et 13 ans au moment des faits qui s’étendent sur plusieurs années à l’époque où Schacter était remplaçant dans une école juive orthodoxe pour garçons, la Yeshiva Yesodei HaTorah.

Les enquêteurs signalent que Schacter avait également été surveillant et professeur remplaçant à la United Synagogue Day School, aujourd’hui la Robbins Hebrew Academy, en 2004 et 2006.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. LANKOU RU says:

    Rien d’étonnant quoi !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !