https://infos-israel.news/george-rosenkranz-inventeur-juif-de-la-pilule-decede-a-lage-de-103-ans/

George Rosenkranz, inventeur juif de la pilule, décède à l’âge de 103 ans

George Rosenkranz, qui au début des années 50, en compagnie d’un autre chimiste juif, Carl Djerassi (tous deux réfugiés de l’Europe occupée par les nazis), a synthétisé la progestérone qui devait être utilisée dans l’une des deux premières pilules contraceptives orales combinées, et est toujours utilisée par des millions de femmes du monde entier. Il est décédé à Atherthon, en Californie, dimanche, à deux mois de son 103e anniversaire.

Claudia Flavell-While, en 2017, a écrit dans The Chemical Engineer que «l’impact et l’importance de la pilule contraceptive ne sauraient être surestimés».

Selon Flavell-While, Rosenkranz et Djerassi, ainsi qu’un troisième chimiste juif, Luis Miramontes, un réfugié autrichien, se proposaient de synthé-tiser un stéroïde à la progestérone.

«C’est à Miramontes qu’il incombait de faire la plupart des travaux pratiques. C’est ainsi que le 15 octobre 1951, Miramontes acheva la synthèse du 19-nor-17α-éthynyltestostérone ou, en abrégé, du« noréthindrone », qui s’est révélé être le premier contraceptif oral. pour être synthétisé « , a écrit Flavell-While, ajoutant : » La substance était aussi bonne que l’équipe l’avait espéré, s’avérant être l’hormone progestative orale la plus active de son temps. «

Selon le même auteur, la progestérone était initialement utilisée pour traiter les troubles menstruels et la stérilité. Personne n’y voyait un moyen de contraception efficace, et quand ils l’ont fait, ils ne pensaient pas que la société conservatrice de l’après-guerre approuverait. Ou, comme Rosenkranz l’a dit des années plus tard : «J’ai parcouru l’Europe et le monde en offrant le contraceptif, mais personne ne le voulait».

Deux femmes, Margaret Sanger et Katharine Dexter McCormick, défenseurs des droits des femmes, qui estimaient qu’une pilule contraceptive changerait radicalement le statut des femmes – ce qu’elle a fait – a payé un autre scientifique juif, Gregory Goodwin Pincus, pour développer la pilule contraceptive.

Le succès radical de la «libération des femmes» du 20ème siècle, que vous soyez pour ou contre, ne pouvait être imaginé sans la pilule. Sans une méthode de contraception presque complète, la révolution sexuelle n’aurait pas été possible. Être capable de choisir si et quand tomber enceinte a permis aux femmes de contrôler leur vie professionnelle et d’être égales dans leur vie familiale.

Ensuite sur le plan de la loi Juive, cette découverte a eu des effets non souhaités. »

Rappelons, au-delà de ce récit à la syntaxe douteuse, pour éclairer la réalité historique, que c’est Katherine Mc Cornick seule, multimillionnaire autant grâce à son héritage familial qu’à celui de son mari, qui finança Pincus jusque dans les années 60…

https://fr.wikipedia.org/wiki/Katharine_McCormick

Dans le même temps, le talmudisme interdit très généralement la contraception !

https://www.torah-box.com/question/quelle-contraception-selon-le-talmud_1764.html

https://www.ecoute-juive.com/nidah-purete-familiale/nidah-contraception-informations-judaisme.php

Claude Timmerman

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

27 commentaires

  1. Un grand merci à ce monsieur.

    • Tonnerre says:

      C’est vous Satan ?

    • C’est comme l’IVG, Simone Veil, rescapée des camps qui présente l’IVG, tout en disant plus tard, que ce n’et pas bon .
      Un jour, un juif inquiet lui demande si c’est pour eux aussi. Réponse : “non, non, non ”
      Si quelqu’un peut me retrouver à qui et quand elle l’a dit : cela était rapporté dan une radio libre sur paris;

      • Il y a avait des avortements bien avant la loi Veil. Et en nombre considérable. Certaines en mourraient. Avec comme seule compagnie celle d’une aiguille à tricoter. mais il est vrai que la souffrance de ces femmes n’a jamais beaucoup ému certaines personnes.

  2. Tinatine says:

    c troll est vraiment écoeurant avec ses prétendues blagues qui n’ amusent que lui ; il ne comprend mas que le monde catholique est un creuset de personnes dignes , courtoises , civilisées .En outre , ses objections stupides nous conduisent parfois à approfondir notre réflexion mais ce sont toujours les mêmes objections stupides .
    Harceler les gens à ce point suppose une certaine dose de perversité .

  3. Tinatine says:

    Pas très écolo ces tonnes de progestérone rejetées dans nos rivières . on attend les réactions de Yannick Jadot . Il faut aussi compter les décès dus à l’ utilisation de la pilule : cancers divers , stérilité …
    Les inventeurs et promoteurs de la pilule devront rendre des comptes et pas seulement à la planète !

    • Toutes les études montrent que les risques liés à l’utilisation de la pilule sont extrêmement faibles. Ils auraient mérité un prix Nobel pour avoir libérer les femmes

      • Toutes ces études , dites sérieuses, n’étaient-elles pas commanditées, et stoppées juste avant le seuil critique décelable, pour satisfaire le plan mondial de perversion des moeurs, de la société donc ? Et les femmes sont les dindons de la farce. Que de sacrifices humains occultés : toutes les femmes victimes de ces manipulations chimiques et les + de 2 milliards d’avortements, sans compter les victimes d’homicides, de RU 486 et autres.
        Il y a quelques décennies, quelqu’un avait présenté une pilule contraceptive pour hommes. Ce qui était plus logique et faisait infiniment moins de dégâts, la physiologie étant très nettement moins complexe. Mais l’objection a été qu’ils avaient peur d’être impuissants. Il n’y avait pas eu d’essais.
        On est contre l’expérimentation d’animaux de laboratoires, mais les femmes sont les cobayes, à leur insu, et trompées comme le corbeau par les renards talmudiques tant dans les discours que dans les faits.
        L’attaque diabolique est nette, car la femme porte la vie, les anges déchus,ou pas, ne sont que des entités, des esprits, et la vie humaine leur échapppe, sauf à la pervertir.
        Libérer les femmes ? Non ! prisonnières des griffes du Malin qu’elles prennent pour un “bienfaiteur”. Pauvres d’elles..

        • Pas que je sache. Ceci dit je crois que la pilule pour homme est toujours à l’étude. Et sinon laissez les femmes juger par elles même de ce qui leur convient.

          • On ne peut juger que ce qu’on connait : qui connait la composition exacte des différentes générations de pilule ? de véritables bombes chimiques, pires qu’Hiroshima, pour l’organisme féminin. Et l’interaction avec l’identité hormonale de la femme, avec d’autres éléments chimiques qu’elle ingère ? Et la pression sociale, ou du conjoint, ou de la passade du moment qui ne veut pas de “signature biologique durable de son “passage”…?
            La pilule est une forme d’esclavage hormonal, chimique, où la femme est prise dans un engrenage infernal. elle est sommée d’assumer seule la responsabilité accidentelle de la mise en route d’une nouvelle vie. Drôle de vision par l’homme du respect pour la femme qu’il prétend aimer pour elle-même.
            Juger de ce qui leur convient ? Mais cela fait des décennies qu’on la formate à accepter ce truc chimique asservissant dont l’homme ne veut pas pour lui.
            Il est vrai que certaines la prennent volontiers, mais si elles savaient le fond des choses, que la libération de la femme a été inventée pour mieux profiter et abuser d’elles comme des choses disponibles.
            C’est une invention d’homme, talmudique, c’est l’éducation au respect de la femme comme une égale à respecter qu’il faut aux hommes. Mais le talmud enseigne tout le contraire…

            • MA Guillermont says:

              Merci Bernard pour la sagesse de ces posts …
              La compréhension du débat passe par le respect de la femme …
              Or la femme est une marchandise pour cete humanité devenue consumériste des biens , es êtres , des âmes …
              Une société sans amour est une société où même la mise à mort des femmes par cette chimie hormonale explosive et le meurtre des bébés à naître est justifiée légalement … pour la jouissance des partenaires sans concessions .
              Une jouissance subversive … pour éliminer la contrainte …

            • La composition est connue. Et on peut avoir envie de faire l’amour sans se retrouver enceinte.

              • MA Guillermont says:

                Restez à votre place
                Ce n’est parce que votre femme est une féministe acharnée , que cela vous donne le droit de parler en mon nom …i

                • Je ne parle pa sen votre nom. Je dis juste laissez les femmes décider de ce qu’elles veulent. La liberté de choisir ne compte peut être pas pour vous. Mais pour d’autres oui

  4. Titnatine says:

    Une de mes cousines a été ainsi libérée ; cancer du sein à 35 ans ; après une année de soins coûteux et interdiction de reprendre la pilule (responsable de ce cancer selon son médecin ) le cancer s’ est généralisé
    le décès est survenu après des mois de souffrance laissant deux jeunes orphelins , la cadette a assisté au décès de sa mère…
    Je suis en colère contre l’église qui n’ a pas assez mis en garde les catholiques conciliaires sur la malfaisance (à tous points de vue) de cette saloperie de pilule .
    C’ était une sympathique famille de catholiques libéraux qui a accueilli avec enthousiasme les nouveautés libératrices du bon docteur rosenkranz .
    je me rappelle une conversation sur le sujet de la pilule : ” maintenant c’ est bien , on a le choix “. les potentialités cancérogènes de la pilule n’ ont laissé aucun choix !
    Je suis étonnée par les statistiques actuelles sur l’ espérance de vie qui serait de plus en plus longue ; ce n’ est pas ce que je constate autour de moi : la génération des sixties connaît de gros problèmes de santé ; c’ est la génération des bébés -biberon , des antibiotiques , des vaccins , du tabac , de la pilule , de la drogue , de la malbouffe qui commence à vieillir et à mal vieillir .

    • Pierre Mary de Montamat says:

      Oui, oui, oui, bien sûr, vous reprochez à l’Eglise de … n’avoir rien dit ou rien fait ? Il se trouve justement qu’en 1968, l’Eglise a alerté sur ce sujet précisément. J’ai l’impression que vous avez la tête dans le sable. C’est un peu facile de toujours cracher sur l’institution.
      Et votre cousine, a-t-elle agi en conscience de manière responsable ???
      Votre affection pour elle et votre compassion – que je comprends très bien toutes deux – vous obscurcissent le jugement. Ah la faiblesse humaine… !
      Ne soyez pas en colère, c’est trop facile: vous ne pouvez arrêter le mal avec vos petits bras; si alors votre plume rajoute du mal, sachez que le Christ a déjà souffert pour cela et l’Eglise souffre de cela. S’il vous plaît, n’en rajoutez pas. Et ne combinez pas avec une légèreté malsaine qui ‘s’intéresse’ aux perversions en tous genres, svp. Dans l’optique de la sympathique famille de catholiques libéraux !
      Ne ressassez pas, Madame, tournez-vous, aujourd’hui ! vers le Sacré-Coeur. Grand mystère des souffrances rédemptrices du Christ. Haurietis aqua in gaudio de fontibus Salvatoris ! Allez-y, puisez.

    • J’en suis désolée pour votre cousine. Il y a aussi des femmes qui développent ce type de cancer sans avoir pris la pilule. Je ne fais pas de généralités à partir de cas particuliers.

    • Tonnerre says:

      Désolé mais il est très peu probable que votre cousine soit morte de son cancer du sein dû à la pillule. Normalement pour un cancer du sein on opère et c’est réglé. En revanche si elle a subit une chimio, ne cherchez pas plus loin, la chimio répand le cancer dans tout le corps.

      • Exact, mais c’est un business très juteux comme les opération inutiles..
        Cela permet d’éliminer les gens à petit ou grand feu en faisant semblant de les soigner, pas les guérir. Cela convient au nouvel ordre mondial qui ne peut gouverner plus de 500 millions d’habitants…Tout lui est profitable pour cette fin..

  5. Tinatine says:

    Il y a eu l’ encyclique Humanae vitae mais je ne pense pas que les prédicateurs l’ aient commentée devant les fidèles ; je n’ ai jamais entendu parler de ces graves questions au catéchisme et lors d’ une conversation récente avec un prêtre conciliaire sur ces sujets , j’ ai entendu la remarque suivante :” si je pensais comme vous , je ne donnerais jamais l’ absolution ” .En ce domaine , l’Eglise ne fait pas son travail .
    Si je ressasse , c’est que je rencontre tous les jours des personnes âgées qui ont cru que la foi de leur jeunesse allait être transmise à leurs enfants ; deux générations plus tard , ils ne peuvent que constater les dégâts : mariage homo, avortement , divorces , concubinage …
    J’ ai connu des catholiques de bonne volonté qui ont essayé de faire le catéchisme dans leur paroisse ; ils ont été virés car ils abordaient les questions de foi et de morale !

    A propos de la pilule , il y a des millions de cas particuliers !
    Que valent les études financées par les laboratoires pharmaceutiques et publiées dans les revues médicales sponsorisées par ces mêmes labo ?
    Dans les années 60 , des études sérieuses assuraient que le tabac n’ avait aucune incidence sur la santé
    .
    Monsieur Mary de Montamat , vous ne savez pas ce que c’ est de vivre en famille dans un village qui a apostasié alors que c’ était un village catholique normal jusque dans les années 60? tout est compliqué : les relations et loisirs des enfants , leur scolarité , notre vie chrétienne ; je persiste à affirmer : le mal vient de la hiérarchie ecclésiastique et de ce funeste concile.

    • il ya aussi des études indépendantes et elles vont dans le même sens. Et ma médecine a progressé depuis les années 60.

    • Cadoudal says:

      entièrement d’ accord avec Tinatine

      la ruine de l’ Eglise provient des clercs de Vatican II- Assise

      il suffit de voir leur haine constante pour un vrai évêque catholique normal ( on aurait dit banal dans les années de st Pie X) , Mgr Lefebvre . .

      comme si des hérétiques mitrés avaient sortis leurs crosses pour chasser les catholiques de l’ Eglise.

      • Le Cardinal Sarah est plus ou moins bien accepté en France…
        On aiguille la jeunesse vers Taizé, “hors Taizé point de salut ?”
        La ségrégation vient surtout du milieu post conciliaire. Les bi-rituels sont beaucoup plus ouverts et retiennent ce qui est bon ou meilleur dan les deux camps.
        La Tunique de l’Eglise est déchirée par désobéissance à Son Fondateur, le Christ, pas St Paul comme beaucoup disent ou écrivent.