Cette semaine, vous trouverez ci-joint le portrait de Robert Brasillach (1909-1945).
Pastel à l’huile A4 (21x30cm)

A lire :
Les poèmes de Fresnes” et en particulier “Le testament d’un condamné” dont voici un extrait:

“Quel don offrir à ma patrie
Qui m’a rejeté d’elle-même?
J’ai cru que je l’avais servie
Même encore aujourd’hui je l’aime.
Elle m’a donné mon pays
Et la langue qui fut la mienne.
Je ne puis lui léguer ici
Que mon corps en terre inhumaine.

Et puis, je laisse mon amour,
Et mon enfance avec mon coeur,
Le souvenir des premiers jours,
Le cristal, le plus pur bonheur,
Ah ! je laisse tout ce que j’aime,
Le premier baiser, la fraîcheur,
Je laisse vraiment tout moi-même,
Ou, s’il existe, le meilleur.

Je ne garde pour emporter
Au-delà des terres humaines
Loin des plaisirs de mes étés,
Des amitiés qui furent miennes,
Que ce qu’on ne peut m’enlever,
L’amour et le goût de la terre,
Le nom de ceux dont je rêvais
Au coeur de mes nuits de misère,
Les années de tous mes bonheurs
La confiance de mes frères,
Et la pensée de mon honneur
Et le visage de ma mère.”

22 janvier 1945

Toujours, rappelons nous pourquoi nous faisons tout cela…
Bonne semaine

ProjetKO

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. alexderome says:

    Je conseille la lecture du livre de François Jonqueres Robet B. Sept nuances de gris.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !