Limiter les dépenses de l’État et les gaspillages concernant l’accueil est la dernière mesure prise par l’actuel ministre de l’Intérieur de l’Italie, Matteo Salvini. Dans une directive qu’il a signée, il révolutionne les modalités d’obtention des prestations sociales dédiées aux immigrés.

D’un côté, Salvini a décidé de « différencier » les demandeurs d’asile des réfugiés. De l’autre il prévoit de réduire la dépense journalière par immigré que l’État italien débourse actuellement.

Le clandestin, qui devra résider dans un centre d’accueil, recevra les services minimums : nourriture, logement et premier accueil. Ce ne sera que lorsqu’il aura obtenu le statut de réfugié qu’il pourra bénéficier d’une aide pour l’inclusion sociale. Étant donné que plus de 60 % des demandes d’asile sont repoussées, le coût de l’immigration clandestine diminuera effectivement. Par ricochet, ces mesures devraient décourager les aspirants aux débarquements en Italie.

Le nouveau gouvernement italien démontre qu’il est possible de s’engager résolument dans la lutte contre l’immigration clandestine et l’invasion de l’Europe.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

L'UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)
Réservez votre place ! Venez en famille !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

L’UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)


Réservez votre place ! Venez en famille !

%d blogueurs aiment cette page :