Aujourd’hui, 22 octobre 2015, les premières cérémonies d’unions civiles homosexuelles ont été célébrées au Chili suite à la promulgation de la loi permettant l’union civile pour les couples homosexuelles au mois de janvier dernier.

En effet, le 28 janvier 2015, le Parlement chilien avait approuvé un projet de loi sur la famille qui reconnaissait l’union civile pour les homosexuels. La loi a créé l’«Accord sur l’Union civile» (AUC), largement soutenue par le lobby gay après quatre années de tractations dans un des pays les plus conservateurs de l’Amérique Latine.

Suite à son approbation et sa publication dans le Journal officiel, la loi est entrée en vigueur à partir d’aujourd’hui, le 22 octobre.

En résumé, cette loi permet aux couples hétérosexuels ou homosexuels, vivant sous le même toit sans être mariés, le partage de leurs biens sur le plan juridique, le droit d’hériter ou de recevoir des pensions, et la possibilité d’être pris en charge dans le système de santé.

Les couples homosexuels ont désormais une reconnaissance juridique et ils sont considérés comme étant une famille.

Ainsi, ce matin, cinq couples ont été reçus pour la cérémonie d’union civile et, bien évidemment, les médias du pays, les associations LGBT, et les politiciens qui ont soutenu dès le début le projet de loi, étaient présents pour les cérémonies « historiques » qui bafouent la morale catholique.

Tout est prêt donc pour l’étape suivante : reconnaitre le mariage homosexuel et, ainsi, rabaisser la dignité du véritable mariage conféré entre un homme et une femme.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

16 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :