Notre époque a cela de fascinant de ne cesser de nous surprendre. La science est maître en ce domaine. Son « progrès » qui se moque de l’éthique et de la loi naturelle continue d’avancer coûte que coûte.  C’est dans cette atmosphère que la première greffe de cœur de porcin a été réalisée sur un être humain, le 7 janvier dernier, aux Etats-Unis, berceau des nouveautés inhumaines.

David Bennett, âgé de 57 ans et atteint d’une arythmie, refuse de mourir. Inéligible à une greffe de cœur humain, il est prêt à tout tenter, jusqu’à laisser un cœur animal battre en lui. Pour l’université de Maryland c’est une nouvelle victoire de la Science. Après avoir génétiquement modifié un porcin afin de rendre son cœur compatible pour un humain, les médecins l’ont sacrifié sur l’autel du Progrès et ont offert son organe vital à leur patient-cobaye. Aucun rejet n’est actuellement observé. Nous n’aurions pu imaginer il y a quelques siècles, quelques années, quelques mois même, en arriver à un tel acte chirurgical. Aujourd’hui nous y sommes. L’homme ne peut envisager de laisser la Nature être régie par ses propres lois. Il lui faut à tout prix les bafouer et les désordonner, afin de maîtriser la vie et la mort.

Le combat au nom de l’éthique est l’un des plus importants de notre époque. En bouleversant sans cesse et toujours plus l’ordre de la nature -un animal n’a pas à être génétiquement modifié ! un cœur de porc n’a pas à battre dans un corps humain !- l’Homme, cet apprenti sorcier, expose l’Univers au juste châtiment de Dieu, qui, Créateur, ne peut laisser sa Création ainsi méprisée.

Suzi Feufollet

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :