L’exploitation politique de l’affaire de Charlottesville prend une tournure qui ne peut qu’aboutir à un regain de violences raciales. Les activistes noirs de Black Lives Matter s’en donnent à cœur joie pour semer le chaos. Or, qui les finance ? Mais oui, encore et toujours George Soros…

Catherine Pugh, maire de la ville de Baltimore (Maryland), et le City Council avaient déjà fait retirer discrètement dans la nuit du 15 au 16 août quatre monuments confédérés : la statue en hommage aux soldats et marins du Maryland qui se sont battus pour la Confédération; le monument en hommage aux femmes confédérées; le monument en hommage aux généraux Robert E. Lee et Thomas. J. « Stonewall » Jackson et le monument en hommage à Roger B. Taney, président de la Cour suprême des États-Unis durant la guerre de Sécession.

Des activistes noirs ont remplacé la statue des généraux Lee et Jackson par une statue représentant une femme noire enceinte, appelée Lady Liberty et le racisme anti-blanc s’exprime de plus en plus ouvertement par ces activistes noirs dits antiracistes.

La chaîne WUSA9 signale que les autorités de Baltimore n’ont pas l’air pressées d’enlever cette statue pirate des activistes noirs.

Partout, on signale des monuments confédérés vandalisés.

Monument vandalisé à Charlotte, Caroline du Nord Monument vandalisé à Baltimore Monument vandalisé à Charleston Monument vandalisé à Charleston Monument vandalisé en Nouvelle-Orléans Monument vandalisé à St Louis, Missouri Monument vandalisé à l’Université du Texas, Austin

Monument détruit à Durham, Caroline du Nord

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

close
Pour recevoir MPI gratuitement chaque semaine !

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !