Suisse – Le Conseil fédéral helvétique avait chargé en 2014 un groupe de travail de proposer une réforme du service militaire. Au bout de deux ans de réflexion, ce groupe de travail vient de publier son rapport qui propose notamment que les femmes soient également soumises au service militaire.

 Cette proposition est une adaptation du modèle de la Norvège qui, depuis 2015, a une armée sexuellement neutre, selon la terminologie officielle. Ce changement opéré en Norvège et envisagé en Suisse répond à une logique d’égalité des sexes voulue par les mouvements féministes.

Invité à la radio RTS, le brigadier Denis Froidevaux, ancien président de la Société suisse des officiers, s’est dit favorable à ce modèle. Il a lui même participé au groupe de travail qui préconise cette réforme, groupe de travail dans lequel siégeaient aussi de nombreux représentants non militaires comme des délégués de la protection civile, du service civil ou d’organisations telles que la Croix-Rouge.

De son côté, le socialiste valaisan Matthias Reynard avait, dès 2013, proposé d’intégrer les femmes, mais aussi les étrangers, dans un service obligatoire ou volontaire.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :

%d blogueurs aiment cette page :