Une magnifique chanson signée des frères Martineau datant de 2007 : à écouter et à partager.


Supplique pour un armistice par vdvr 

SUPPLIQUE POUR UN ARMISTICE

Entendez Monsieur le Président,
Ce que je porte dans mon chant,
De douleur humaine.
Le sang impur de nos sillons
Remonte jusqu’en mes chansons
Et mes rengaines.
La guerre sévit autour de moi
Parfois j’entends son pas de l’oie
Battre la Terre.
D’autres fois sous son air sournois
Elle se cache sous votre loi républicaine.

Au nom de Diable au nom de Dieu
Elle déverse dans nos yeux
Son trop de haine.
De l’Orient à l’Occident elle dévore les enfants
Qu’on lui amène.
Les uns explosent sur des mines,
Les autres implosent en sourdine,
Sous nos fenêtres.
Voyez Monsieur en assassins
On transforme des médecins,
Des parlementaires.

On croit la guerre toujours ailleurs,
De préférence au champ d’honneur.
Beaux militaires,
Dont les noms ornent nos frontons,
Tandis que d’autres, point n’auront,
De cimetière.

Nous notre guerre est sans fusils,
Sans tranchées et sans ennemis,
Sans baïonnettes.
Elle rampe sans bruit et sans rien
D’autre que la main de Caïn :
Toujours la même,
Qui sur nos meurtres nous rassure
Et nous rembourse la facture.
C’est sa manière de jeter pour notre bonheur
Notre âme
Nos espoirs
Notre honneur
Dans la Géhenne.

Toutes les guerres un jour finissent
Par un traité, un armistice,
Une liesse.
Pitié Monsieur le Président
Ne prolongez pas plus longtemps
L’ignoble guerre.
Qui muette fait son travail
Au plus profond :
Dans les entrailles de nos mères.

Leur sang versé attend justice
Et vous demande l’armistice :
Le droit de naitre.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :