Fondée en 1988 par le motu proprio Ecclesia Dei du pape Jean-Paul II, à la suite du sacre de 4 évêques par Mgr Lefebvre au sein de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X , la Commission Ecclesia Dei vient d’être supprimée par le pape François.

Sa mission officielle, au lendemain de « l’opération survie de la Tradition » par le fondateur de la F.S.S.P.X., était de

« collaborer avec les évêques, les dicastères de la Curie romaine et les milieux intéressés, dans le but de faciliter la pleine communion ecclésiale des prêtres, des séminaristes, des communautés religieuses ou des religieux individuels ayant eu jusqu’à présent des liens avec la Fraternité fondée par Mgr Lefebvre et qui désirent rester unis au successeur de Pierre dans l’Église catholique en conservant leurs traditions spirituelles et liturgiques, à la lumière du protocole signé le 5 mai par le cardinal Ratzinger et Mgr Lefebvre».

Sa mission officieuse, Mgr Lefebvre l’avait dévoilée dans un entretien, le 22 novembre 1989, avec François Brigneau, à Radio Courtoisie :  la commission ED, avait-il expliqué avec clairvoyance « est chargée de la récupération des traditionalistes pour les soumettre au Concile ». Le temps lui a donné amplement raison !

En 30 ans, cette Commission a évolué : chargée de gérer les relations avec les communautés préférant l’ancienne messe, elle reçut mission, sous Benoît XVI, de mener également les négociations avec les supérieurs de la Fraternité Saint Pie X en vue d’une reconnaissance canonique de cette dernière assortie d’une prélature personnelle.

« Considérant que les conditions qui avaient amené le pape Jean-Paul II à l’institution de la Commission pontificale Ecclesia Dei ont changé », « que les Instituts et Communautés religieuses qui célèbrent habituellement dans la forme extraordinaire ont trouvé aujourd’hui une stabilité propre de vie et de membres » et « prenant acte que les objectifs et les questions traitées par la Commission pontificale Ecclesia Dei sont d’ordre principalement doctrinal », par une lettre apostolique sous forme de motu proprio concernant la Commission pontificale Ecclesia Dei, l’actuel pape a mis fin, le 17 janvier dernier, à l’existence de cette commission pour « confier ses tâches à une section spéciale » au sein de la Congrégation pour la Doctrine de la foi. Cette section spéciale aura pour tâche, précise le motu proprio, de « poursuivre l’œuvre de vigilance, de promotion et de tutelle jusqu’alors conduite par l’ex-Commission Ecclesia Dei ».

Le pape argentin souligne également dans sa lettre que, par cette décision, il répond ainsi au « souhait formulé le 15 novembre 2017 par la Congrégation pour la Doctrine de la foi afin que le dialogue entre le Saint-Siège et la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X soit conduit directement par la dite Congrégation, les questions traitées étant doctrinales ».

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :