La tête de la Conférence épiscopale allemande a changé mais la ligne hérétique reste la même !

L’évêque nouvellement élu après la démission du cardinal Marx, Mgr Georg Bätzing, évêque du Limbourg, suit les folles traces de son prédécesseur.

Dans une interview accordée au magazine Publik-Forum le 29 mai et rapportée Acistampa,  Mgr Bätzing a déclaré qu’il était « très favorable à apporter à Rome les connaissances et les décisions que nous rassemblons pendant le chemin synodal, également en ce qui concerne le thème des femmes et du ministère ».

Il plaide pour que la consécration sacerdotale des femmes mais aussi la bénédiction des couples de divorcés-remariés civilement et des unions homosexuelles, la distribution de la communion aux chrétiens non-catholiques deviennent les sujets d’un synode universel et pas uniquement de l’actuel synode allemand.

L’hérésie, fruit du progressisme conciliaire, n’a pas de limites pour ces prélats modernistes. Que la Rome néo-protestante ne sanctionne jamais…

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :

%d blogueurs aiment cette page :