Jean-François Ricard, procureur antiterroriste, a tenu ce samedi après-midi une conférence de presse au sujet de la tuerie commise à la préfecture de police de Paris.

On sait donc maintenant que Mickaël Harpon, l’auteur des faits, s’était converti à l’islam en 2008 et non il y a dix-huit mois, fréquentait des milieux salafistes, s’était réjoui de certains attentats, qu’il refusait depuis un certain temps de saluer ses collègues féminins, que son attitude vestimentaire avait changé,… Et tout cela n’a pas éveillé la moindre inquiétude concernant un agent de la direction du renseignement de la préfecture de police de Paris ?!

Par ailleurs, l’enquête montre que ce qu’il va bien falloir finir par qualifier d’attentat terroriste était prémédité et que son épouse et lui ont échangé 33 sms à caractère islamique dans la matinée qui précède le passage à l’acte.

Enfin, il faut noter qu’il a égorgé l’une de ses victimes selon un rituel barbare très en vogues chez les islamistes.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. alexderome says:

    Malgré tous les efforts des medias aux ordres, différent professionnel, dispute amoureuse, “pétage de plombs” à cause bien entendu des GJ et que rien ne permettait de qualifier la tuerie d’attentat, ils ont été obligés de se rendre à l’évidence. Mais ils parviennent toujours à trouver des voisins ou des proches qui ont connus le meurtrier et ne comprennent pas ce qui est arrivé, il était -vous connaissez l’antienne- gentil et serviable.
    Est-ce que les media pensent être toujours crédibles ?

  2. Pupko Sonia says:

    Ça a le mérite d’être clair et précis!! Cet homme avait donc accès aux ordis contenant les secrets d’état de antiterrorisme pour leur maintenance !! Il était le sachant, celui qu’on laisse faire pourvu que ça marche, puisqu’il est habilité “homme de confiance”. Mais qu’a-t-il bien pu faire de ce temps passé dans les secrets du renseignement antiterroriste???? La est la question maintenant. …………..A-t-il détourné des fichiers pour protéger ses ‘amis’ des enquêtes en cours, divulgué les noms et adresses de ses collègues enquêteurs sur le territoire ? Qui que vous soyez prenez garde, la confiance doit être réfléchie.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !