Suite à l’approbation du projet de loi sur l’avortement proposé par la présidente socialiste Michelle Bachelet, à la fin du mois d’août, par la Chambre de députés du Chili, une organisation pro-vie appelée Informaborto, a lancé une campagne contre les députés qui ont voté en faveur de ce projet.

Tout d’abord, depuis 2014, cette organisation avait publié un peu partout dans les principales avenues du Chili, des photos d’enfants avortés afin de dénoncer publiquement ces crimes ignobles. Mais une fois que la population a appris que le Congrès avait déjà approuvé ce projet de loi, alors l’organisation a changé sa stratégie de combat. C’est ainsi qu’elle décida de publier des photos des parlementaires qui ont voté pour la légalisation de l’avortement !

Francisco Subercaseaux, le porte-parole d’Informaborto a déclaré que « l’objectif de cette campagne financée par des particuliers est de faire savoir à la population qui sont ces députés qui favorisent une loi voulant tuer des innocents ».

Avec cette nouvelle campagne anti-avortement, Informaborto ne veut pas seulement montrer la réalité de ces actes inhumains mais aussi relancer le débat au sein de la population afin de remettre en cause la décision du Congrès. Selon M. Subercaseaux, grâces à ces images, jugées au début trop extrémistes par les Chiliens, les gens commencent « à comprendre que ce sont les parlementaires les véritables extrémistes à cause de leur acharnement contre l’enfant à naître ».

Cette initiative ne nous laisse pas indifférents. Au contraire, nous souhaitons tellement que cela se reproduise aussi dans tous les pays du monde. Ce faisant, nous pourrions enfin faire un barrage généralisé à cette culture de la mort que nos gouvernements essaient de nous imposer.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs ,

Les commentaires sont fermés

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :