Durant l’acte XII, samedi 2 février, à Toulouse, des antifas ont sauvagement agressé le vidéaste Vincent Lapierre.

Des gilets jaunes sont venus à son secours alors qu’il était frappé au sol.

Les nervis d’extrême gauche se révèlent être une milice supplétive de la Macronie.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

11 commentaires