Les Africains ont connu la colonisation européenne, qui, leur a apporté médecine, infrastructures routières, éducation, développement, mise en valeur de leur potentiel économique, les faisant passer en un siècle de l’âge de pierre à Internet. Le 21e siècle risque fort d’être pour l’Afrique celui de la colonisation chinoise, qui sera bien moins généreuse…

25 pays africains ont comme premier fournisseur la Chine : Algérie, Libye, Egypte, Mauritanie, Gambie, Guinée, Sierra Leone, Ghana, Bénin, Togo, Nigeria, Cameroun, Gabon, les deux Congo, Angola, Afrique du Sud, Lesotho, Madagascar, Tanzanie, Kenya, Ethiopie, Erythrée, Djibouti et Soudan.

Il n’y a plus que 5 pays africains  qui ont la France comme premier importateur alors que la France comptait 20 pays dans son empire colonial. De feu la Françafrique, il ne reste plus que la Tunisie, le Sénégal, le Tchad, le Niger et les Comores.

Quelques pays européens ont encore une position dominante dans les importations, soit avec leurs anciennes colonies : Portugal pour le Cap Vert, Sao Tome, la Guinée Bissau ; Maroc et Guinée Equatoriale pour l’Espagne. Les Pays-Bas sont les premiers fournisseurs de la Centrafrique.

Outre la Chine, d’autres pays d’Asie commencent à s’implanter, mais avec des pays de second ordre : l’Arabie Saoudite avec les Seychelles, l’Inde avec l’île Maurice et la Corée du Sud avec le Liberia.

Le commerce interafricain est réduit à la portion congrue : le Mali et le Burkina Faso ont pour fournisseur privilégié la Côte d’Ivoire. Le Soudan du sud et le Rwanda font de même avec l’Ouganda, Ouganda qui, avec le Burundi, sont les clients attitrés du Kenya. La Côte d’Ivoire se tourne vers le Nigeria, la Somalie vers Djibouti.  Mais le poids lourd du commerce interafricain est comme il se doit l’Afrique du Sud, premier prestataire de la Namibie, du Botswana, de la Zambie, du Malawi, du Zimbabwe, du Mozambique et du Swaziland.  

En ce qui concerne les exportations, la position chinoise est moins marquée. Il n’y a « que » 13 pays africains qui exportent prioritairement vers le Céleste Empire : Mauritanie, Sierra Leone, Liberia, Cameroun, Guinée Equatoriale, Gabon, les deux Congo, Angola, Zambie, Zimbabwe, Afrique du Sud et Erythrée. L’Inde, également en plein développement industriel, compte 8 pays : Guinée, Guinée Bissau, Côte d’Ivoire, Bénin, Togo, Nigeria, Tanzanie et Comores.

Deux pays africains ont la France comme premier client : le Niger (uranium oblige) et Madagascar, ce qui autant que la Belgique, qui est celui du Botswana et de la Centrafrique (deux pays producteurs de diamants sachant qu’Anvers en est le centre mondial de la taille). La Suisse, qui n’a jamais eu la moindre colonie en Afrique, est le premier client du Mali et du Burkina Faso (producteurs d’or) et de l’Ethiopie (café). L’Espagne, géographie oblige, est le premier client du Maroc, de Cap Vert et de l’Algérie. La Grande-Bretagne l’est avec ses anciennes colonies de l’Ile Maurice et des Seychelles, Sao Tomé privilégiant les liens avec les Pays-Bas et le Burundi avec l’Allemagne dont elle fut colonie jusqu’en 1919. La Libye vend comme il se doit à l’Italie.

Le commerce interafricain en ce qui concerne le premier exportateur est bien plus élevé, certains pays ne produisant pour l’export que des choses d’intérêt local. Ainsi, la Gambie au Sénégal, le Sénégal exporte au Mali, l’Afrique du Sud en Namibie, au Swaziland et au Mozambique ; le Kenya en Ouganda, l’Ouganda au Rwanda, le Rwanda en République Démocratique du Congo et  le Soudan du sud en Algérie…

Mondialisation oblige, plusieurs pays américains et asiatiques commencent à devenir les partenaires principaux de certains pays africains en ce qui concernent les exportations. Les Etats-Unis sont les premiers clients de la Côte d’Ivoire (cacao), du Tchad et du Lesotho ;  le Canada est celui du Malawi (tabac), l’Arabie Saoudite de l’Egypte (blé) et les Emirats Arabes Unis de la Somalie et du Soudan.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 commentaires

  1. Philibert says:

    La Chine tient les promesses que les Etats-Unis avec Obama n’ont pas respecté : https://www.nytimes.com/2017/02/07/world/africa/africa-china-train.html?_r=0
    Et en retour, ils prennent bon nombre d’Africains à Canton, et un quartier a même été rebaptisé « Chocolate city ».

  2. Philibert says:

    Pas certain aussi qu’ils soient moins généreux que la colonisation française, plutôt même le contraire jusqu’à présent. Ils ont appris des erreurs des Occidentaux et ce n’est pas non plus dans leur mentalité (voir le cas des présents de Zheng He pour la soumission à leur Empereur). Surtout, ils sont capables de construire à bas coûts des millions de logements, ont des prix de gros imbattables sur les matières premières, ont besoin de débouchés pour maintenir l’illusion de la croissance de leur PIB tandis qu’ils ont des surplus de capacités à ne plus savoir quoi en faire ; et enfin ils peuvent faire comme la BCE, la FED ou le Japon, c’est à dire imprimer de la monnaie pour investir dans des sociétés qui leur sont stratégiques. Selon moi, l’Afrique est trop importante pour qu’ils ne cherchent pas à maintenir une relation gagnant-gagnant, en plus du vote des pays africains dont ils ont besoin auprès des instances internationales.

    • Etienne says:

      Quant à la douce humanité de ces colonisations ponctuelles chinoises en Afrique, mes échos ne vont pas dans le sens que vous décrivez.

      • Philibert says:

        C’est pas grave, au moins ce n’est plus notre problème 🙂

        • Etienne says:

          Si vous le dites avec le sourire… Ce n’est pas vrai pour autant. :-))

          • Philibert says:

            A vrai dire, c’est le problème des Chinois et des Africains. Maintenant, nous arrivons à nous approvisionner et même à subvenir aux besoins des Africains qui sont devenus Français, donc ça ne nous concerne pas et nous-mêmes nous voyons reprocher de ne pas montrer l’exemple.

            De toute façon, tout cela se règle dans les loges entre FM, que ce soit pour les pays africains comme probablement pour les Chinois. La population n’a pas vraiment son mot à dire mais peut toujours demander l’intercession de Notre Dame.

            Il n’est sans doute pas essentiel pour la France d’être première dans ces classements comme par le passé, mais seulement avoir la force militaire qu’un pays tiers ne puisse mettre la main complète sur l’Afrique.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com